James Wan, le plombier-chauffagiste

Avis sur Conjuring : Les Dossiers Warren

Avatar Pom_Pom_Galli
Critique publiée par le

Je ne suis vraiment pas fan des films d'horreur moderne. Je trouve que le cinéma d'horreur des 15 dernières années manque cruellement de personnalité. Tous ces films semblent interchangeables. La direction artistique est toujours plus ou moins la même, de même que les artifices de peur, dont on commence à comprendre les ficelles un peu trop facilement. Ces films sont de simples travaux d'artisans répondant à un cahier des charge précis. Le cinéma d'horreur actuel manque d'un auteur. Un type qui saurait s'élever au même rang qu'un Dario Argento, un Wes Craven ou un John Carpenter. J'aurais bien cité Rob Zombie, mais le bonhomme peine à réitérer l'exploit de The Devils Reject et ne fait plus que de la merde. Seulement, voilà, depuis quelques temps, le nom de James Wan ressort souvent quand la discussion s'oriente vers le cinéma d'horreur de qualité. James Wan est-il le prophète tant attendu qui sortira le film d'épouvante de sa torpeur ??? (spoil : la réponse est non)

Conjuring démarre plutôt bien. Toute la première partie réussi la prouesse d'instaurer une tension intense, sans rien montrer. Une menace plane sur une petite famille normale qui pourrait être la notre. On ne sait pas ce que c'est, ou ne sait pas d'ou elle vient, ni à quel point est elle dangereuse. La scène ou la gamine se fait tirer les pieds pendant son sommeil est diablement bien foutu et ressuscite chez nous cette peur enfantine de l'obscurité. Elle voie quelques chose que l'on ne voit pas. Donc on l'imagine. Et c'est terrifiant. Cette première partie m'a rappelé l'excellant "La maison du diable" de Robert Wise. L'art de filmer l'invisible.

Si tout le film avait été de cet acabit, j’aurais été aux anges. Ce n'est malheureusement pas le cas. Avec l'arrivé du couple de professionnel de paranormal, le film prend une tournure plus classique. La menace se concrétise, devient visible et palpable. Et elle est plutôt décevante. Les fantômes ressemblent à n'importe quel fantôme d'un film d'horreur random. Les long cheveux, la chemise de nuit cradingue et la même mine qu'un Robert Pattinson souffrant de la tourista. Il y aussi le gamin avec une coupe au bol tout droit sorti d'un film japonais. Une fois que l'on a découvert tous les mystère qui se cache autour de cette maison, le film ne présente plus beaucoup d’intérêt et sombre peu à peu vers l'ennui. Comme pour les personnages de la famille, la présence du couple de chasseur de fantôme rassure. Du coup la tension baisse d'un ton. Le film se termine par un exorcisme. Sauf que William Friedkin est déjà passé par là.

Conjuring est loin d'être un mauvais film. Mais il est en deçà de mes attentes. Comme la majorité des films d'horreurs actuels, Conjuring est un bon travail d'artisan. En regardant conjuring, j'avais l'impression d'avoir déjà vu toutes ces scènes. Seul quelques mouvant de caméra originaux viennent hisser James Wan dans le haut du panier des artisans. Seulement voilà. On peut être le meilleur peintre en bâtiment du monde, ce n'est pas pour cela qu'on se souviendra de vous au même titre que Vincent Van Gogh.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Pom_Pom_Galli Conjuring : Les Dossiers Warren