Bitch, please.

Avis sur Connasse, princesse des cœurs

Avatar Romain B
Critique publiée par le

Après un série de pastilles crées par Le Before puis exportées au Grand Journal grâce au succès qu'elle a suscité, la Connasse est de retour sur grand écran. Et attention elle part en Angleterre ! Filmé intégralement en caméra caché, l'annonce du film a vite suscité quelques aigreurs chez la communauté SC. "Ce n'est pas du cinéma" ok, mais on ne devrait pas enterrer cet objet si vite.

Perso, j'adore la série. Je trouve ça drôle, trash et culotté, Camille Cottin est géniale pour incarner le petit côté horrible qu'on a tous en nous, les choses qu'on n'ose pas dire. Mais comme beaucoup, je doutais de la capacité des réalisatrices à exporter le format de 2min sur 1h20. Et sur ce point, force est de constater qu'elles s'en sont bien sorties. Tourner un film entièrement en caméra caché tout en le fictionnant n'a pas dû être évident, mais c'est réussi (bien que parfois on ai du mal à dissocier l'un de l'autre ). Mais en plus c'est du jamais vu, il me semble. Sur la forme, ça donne donc un objet assez intéressant. Au niveau du scénario, le pitch était plein de promesses et dans l'ensemble ça marche malgré quelques moments en dessous et un côté un peu décousu.

Mais, quand même, on rit beaucoup. Je regrette un peu que l'humour soit un peu mois trash que dans la série mais c'est toujours très culotté (elle est quand même allé au poste) et les répliques fusent (certaines dureront sûrement dans les conversations) et le franglais marche (bordel de shit !). On se moque de bon cœur des anglais et de la famille royale, des parisiens, des touristes et autres et surtout de notre chère connasse toujours aussi détestable mais aussi plus touchante, car pleine de naïveté et de rêves (elle qui "aspire à un destin grandiose" et ne veut pas travailler), elle n'est pas juste méchante, elle veut juste absolument ce qu'elle veut et ne supporte pas l'obstacle. En cela la Connasse devient un personnage de fiction intéressant, mais je regrette un peu son côté plus humain car peut être plus sage. Et puis Camille Cottin impressionne par son sens de la répartie, de l'impro et son culot.

Connasse, princesse des cœurs n'est donc pas un grand film c'est clair, mais c'est un bon divertissement qui a le mérite d'être court et d'avoir un humour loin des comédies françaises aseptisées, tout en étant populaire. Intéressant sur la forme et irrévérencieux et efficace sur le fond. Et la musique est cool. On passe un bon moment, et tant pis si ça fait rager "nanananère".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1443 fois
20 apprécient · 3 n'apprécient pas

Romain B a ajouté ce film à 3 listes Connasse, princesse des cœurs

Autres actions de Romain B Connasse, princesse des cœurs