Affiche Cría Cuervos

Critiques de Cría Cuervos

Film de (1976)

Elève des corbeaux, ils te crèveront les yeux

Une histoire triste de l'enfance. Un conte cruel sur une petite fille solitaire qui croit tuer son père pour venger la disparition de sa mère morte de chagrin. Un drame habité par la présence de cette orpheline, une enfant capable de donner la mort et qui regarde de ses yeux noirs le monde sans ciller, d'un regard aiguisé, une adulte déjà. Mais malgré tout une enfant qui joue aux parents avec... Lire l'avis à propos de Cría Cuervos

32 2
Avatar Al_
7
Al_ ·

Chorégraphie, nostalgie, épiphanie.

Aux clichés photographiques, hors temps mélancolique et figé qui ouvrent le générique succèdent le personnage d’Ana. Etre spectral, poupée blanche et virginale, elle offre au spectateur la page d’albâtre sur laquelle s’écrit le hors-champ mystérieux du son : un râle, entre éros et thanatos, initiation brutale et traumatique au monde des adultes. Monde mortifère où sourd encore les derniers... Lire la critique de Cría Cuervos

34 9
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Ana et ses soeurs

Magnifique histoire sur l'enfance, la mort, le deuil et comment gérer celui-ci avec son imagination. L'apprentissage de la vie par ces enfants à travers les différentes scènes où ils vont plus ou moins se mettre dans la peau des adultes (nourrir son bébé, tenir une arme, la scène de ménage avec maquillage et habits), donc choc des générations, démonstration en quelque sorte de la vacuité des... Lire la critique de Cría Cuervos

24 3
Avatar Northevil
9
Northevil ·

Critique de Cría Cuervos par Typhaine

Sorti en 1976, mes parents étaient allés le voir au cinéma avec mon frère, moi, j'étais restée à la maison pour ma petite soeur... le lendemain, ma mère me dit "ça t'aurai plu", je crois même qu'en réalité elle avait dit "ça t'aurai amusé", peut-être même "ça t'aurai fait rire". Il passait à la télévision deux ans plus tard. J'avais eu l'autorisation d'aller le voir chez une copine, dans... Lire l'avis à propos de Cría Cuervos

15 1
Avatar Typhaine
9
Typhaine ·

Entre rêve et réalité : pourquoi tu pars ?

Ce film est tellement empli d'émotions. J'ai rarement vu l'enfance aussi bien filmée ... Le rapport entre le rêve et la réalité et particulièrement bien traité, et on sait bien que l'enfance est la période durant laquelle les frontière entre ces deux mondes sont les moins étanches. La petite Ana, 9 ans, est orpheline et elle est élevée par sa... Lire l'avis à propos de Cría Cuervos

8 5
Avatar Elsa la cinéphile
10
Elsa la cinéphile ·

La comédie du désir

En 1976, lors de la production et la sortie de ce film, l'Espagne est encore sous le régime franquiste qui connaîtra ses dernières heures. Pour le cinéma de Carlos Saura, de ses débuts avec Les Voyous jusqu'à Cria Cuervos le régime aura été très dur. Quarante ans plus tard, je le suis aussi. Ce sera la seule boutade sexuelle de la... Lire l'avis à propos de Cría Cuervos

9 20
Avatar Alex La Biche
8
Alex La Biche ·

El corazón se pone triste contemplando la ciudad

Et voilà, encore une petite fille terrifiante, mais le meilleur de ce qui se fait dans le genre : la petite fille terrifiante bien interprétée. L'atmosphère est un mélange de limpidité et de moisissure triste, et le réalisateur fait de son mieux pour nous coller Porque Te vas dans le crâne (évidemment, ça marche à tous les coups). Lire la critique de Cría Cuervos

5
Avatar Lepakko
7
Lepakko ·

"Cría Cuervos" vu de 2014... 40 ans plus tard...

L'édition en format Blu-ray du chef d’œuvre de Carlos Saura (oserait-on dire de son unique "bon film" ?) permet d'évaluer l'impact du temps passé - une quarantaine d'années quand même - sur une œuvre largement politique : Carlos Saura, en nous racontant dans "Cría Cuervos" l'histoire d'une petite fille bouleversée par la mort de sa mère, voulait... Lire la critique de Cría Cuervos

4
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Glaçante

Des photos sur un mur, images mensongères d'une enfance soi-disant heureuse... Ana adulte parlant face caméra... Parlant à qui, au fait ? Au public, bien entendu. Mais encore... A la police ? A un psychiatre ? A... Dieu ? Je surinterprète peut être. Je surinterprète probablement. Il n'empêche que c'est mon ressenti : Ana ne raconte pas son histoire qu'au public. Ana ne raconte pas son enfance.... Lire la critique de Cría Cuervos

2
Avatar lambertine
7
lambertine ·

Violence sourde

Pas vraiment convaincu par ce film dont je ne savais rien. Il y a de bonnes idées, de belles scènes contemplatives, des dialogues forts ou une violence discrètes qui passe par des faits anodins mais au final je me suis ennuyé parce que c'est long, parce qu'il ne se passe pratiquement rien, parce que les vrais conflits n'émergent qu'à la fin et s'avèrent vains et que le vrai sujet... Lire l'avis à propos de Cría Cuervos

2
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·