L'hymne à l'amour

Avis sur Danish Girl

Avatar Clémence Beroy
Critique publiée par le

Ce film, je n'avais pas spécialement envie de le voir. J'ai entendu quelques louanges sur la performance d'Eddie Redmayne, les photos de la métamorphose mais bon je me suis dit encore un film surfait et cliché.
Quelle chance j'ai eu que mes amies me pousse dans la salle obscure.

Une bouffée d'air frais, d'émotion, de sensibilité et de justesse. L'histoire nous chamboule au plus profond de notre être, impuissant face à tant de souffrances et d'incompréhensions. Beaucoup d'amour aussi.

Je voudrais souligner deux choses majeurs : le duo d'acteurs incroyablement vrais, Eddie Redmayne et Alicia Vikander, et le débordement d'émotions que j'ai ressenti à des moments imprévisibles tout au long du film.
Certes, on nous raconte l'histoire d'une personne, l'action est lente mais pas barbante, elle est nécessaire à l'appréciation et la compréhension de la métamorphose qui se joue. La longueur amplifie le mal-être de Lili (socialement connu sous le nom d'Einar Wegener) mais également la souffrance de Gerda. Le scénario est simple, dans le bon sens du terme, il retranscrit une vérité humaine, une souffrance profonde et encore trop incomprise. Rien n'est surjoué même si quelques mises en scène sont esthétiquement trop facile.
Aussi, l'intérêt n'est pas focalisé sur le malaise de Lili, la force de l'amour de Gerda pour cet être en souffrance prouve qu'il n'y a pas de frontières à celui-ci. Justement, la puissance se manifeste grâce à ce couple et non seulement à Lili Elbe.

Ce film est beau. Il est simple. Il est fort. Il est juste. Il nous fait réfléchir. C'est un bouillon de sensibilité et d'ébranlements.
Il nous présente une réalité qui depuis toujours est enterrée, tabou car incompréhensible dans une société pré-établie et déterminée. Plus scientifique que philosophique. Demandant plus de justifications que de réfléxions.
Danish Girl est magnifiquement mené et retranscrit par un fabuleux jeu d'acteurs. J'ai pleuré d'avoir en face de moi une telle souffrance, qui m'échappe et me transperce à la fois, un amour au-dessus de tous préjugés sociaux, le combat d'une vie, une lutte qui ne devrait pas en être une pour s'accepter et être accepté tel que nous sommes.

J'ai été touchée en plein coeur. C'est beau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 865 fois
13 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Clémence Beroy Danish Girl