L'ombre d'un doute

Avis sur Dans le noir

Avatar François_G_
Critique publiée par le

J'avais confiance dans ce projet horrifique. Non seulement parce que James Wan, le plus grand metteur en scène dans ce genre prolifique, l'a produit, mais aussi parce que Dans le noir est basé sur le court-métrage Lights Out de David F. Sandberg. Celui-ci était particulièrement angoissant, et savait faire monter la tension sans musique. Qu'en est-il donc cette version cinéma ? Si elle fait preuve de plus d'artifices que le court, elle reste pour ma part plutôt réussie.

Tout d'abord, "Dans le noir" est un bon film d'horreur depuis pas mal d'années. Si en cet an 2016, The Conjuring 2 a tout explosé, Dans le noir est dans cette lignée bien qu'il ne dispose pas d'un génie aussi créatif. David F. Sandberg et le scénariste Eric Heisserer ont heureusement eu une idée originale et très intéressante, montrer la peur du noir, ou plutôt la peur d'être seul dans le noir. En tapissant sa créature dans l'ombre, le réalisateur parvient à provoquer une certaine tension, ainsi qu'à faire sursauter. Malheureusement, quelques incohérences empêchent le film d'être terrifiant comme le promettaient les annonces et la bande annonce. Le scénario est efficace et n'ennuie pas mais manque de profondeur dans certains sujets, notamment l'exploitation des jeux de lumière, trop peu présents à mon grand regret. Le film traite aussi la folie, le deuil et d'autres thèmes assez durs que l'on retrouve souvent dans ce cinéma (le dernier long-métrage exploitant ces thèmes était The Babadook en 2014), mais ne le mets pas assez en évidence pour que cela fonctionne. La créature ressemble quant à elle à celle sur l'affiche de Oncle Boonmee de Apichatpong Weerasethakul dans son design, bien que par certains aspects celle de Mama serait plus appropriée.

Ensuite, le casting fait le job. La sublime Teresa Palmer (Knight of Cups) porte le film. Son rôle est relativement attachant, la prestation de l'actrice est convaincante. Maria Bello (Prisoners) et Alexander DiPersia (Chante, danse, aime), homme au physique mélangeant celui de Matthew McConaughey et Edgar Ramirez, sont eux aussi très bons. Malheureusement j'ai trouvé la dernière réplique, sortie par la mère, ridicule. Gabriel Bateman (American Gothic) s'en sort très bien lui aussi malgré son jeune âge. Le compositeur s'en sort aussi bien, Benjamin Wallfisch (Hammer of the Gods). La bande son instaure une ambiance pesante et angoissante, bien que la réalisation du court-métrage n'en utilisait pas.

Dans le noir est un film d'horreur non sans défauts, mais qui surpasse de loin les films du genre sortis en direct-to-dvd ou ceux trop mainstreams. La réalisation a quelques fulgurances, les plans sont superbement éclairés ; la forme de ce long-métrage est bien faite. David F. Sandberg a un certain talent qu'il prouve encore une fois, j'espère maintenant que son Annabelle 2 surpassera celui-ci en matière de frayeurs.
A voir pour passer un moment agréable dans le noir, malgré des salles de nouveau exaspérantes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1672 fois
13 apprécient

François_G_ a ajouté ce film à 10 listes Dans le noir

Autres actions de François_G_ Dans le noir