Tracer sa Strada

Avis sur Dans un jardin qu'on dirait éternel

Avatar Ciné-club de Caen
Critique publiée par le

On avait tout à craindre d'une adaptation d'un essai traduit en français sous le titre La cérémonie du thé ou comment j’ai appris à vivre le moment présent (Marabout, 2019). Ce n’est cependant pas un manuel de développement personnel qu’avait publié Noriko Morishita en 2008 au Japon mais un essai autobiographique dont le cinéaste garde le titre original désignant un lieu de repli préservé des imperfections de la vie. Suite de la critique ici

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 173 fois
1 apprécie

Autres actions de Ciné-club de Caen Dans un jardin qu'on dirait éternel