Affiche Dark Horse

Critiques de Dark Horse

Film de (2011)

  • 1
  • 2

Critique de Dark Horse par cloneweb

Rien à voir avec l'éditeur de comics du même nom ni même avec un film sur le cheval. Dark Horse est le nouveau long métrage de Todd Solondz, réalisateur qui tourne peu mais à qui l'on doit notamment Life during Wartime en 2009 ou Bienvenue dans l'Age Ingrat en 1995. Dark horse n'a pas de traduction française directe mais signifie un autre terme anglais : outsider, celui qu'on met sur le banc de... Lire l'avis à propos de Dark Horse

3
Avatar cloneweb
5
cloneweb ·

Critique de Dark Horse par Patrick Braganti

La mise à mal du modèle américain vantant à n'en plus finir les mérites de la gagne et du positivisme aurait sans doute été plus convaincante si elle avait donné lieu à davantage de mordant et de grinçant dont le film est globalement dépourvu, hormis une longue scène onirique qui paradoxalement a tout du cauchemar des vérités enfin exposées, délestées de mensonges et d'hypocrisies, et d'une... Lire l'avis à propos de Dark Horse

5
Avatar Patrick Braganti
6
Patrick Braganti ·

Critique de Dark Horse par Maqroll

Une bonne surprise que ce film issu du cinéma indépendant américain. Todd Solondz est un auteur intéressant qui a déjà fait quelques petites choses pas mal du tout. Il se livre ici à une plongée en apnée dans le monde du rêve et de l’imaginaire à travers l’histoire d’un « dark horse », littéralement un cheval sombre, celui sur lequel on ne parie pas… On, c’est-à-dire bien sûr le père dans cette... Lire l'avis à propos de Dark Horse

1
Avatar Maqroll
8
Maqroll ·

Goodbye horses

Après le choc "Welcome to the dollhouse", j'ai consulté la filmo de Todd Solondz. Si je n'avais pas fait cette recherche, je n'aurais probablement jamais eu envie de voir Dark horse, avec un poster pareil, sans savoir qui en était le réalisateur. J'ai pu voir le film lors d'une avant-première organisée par Paris cinéma, en présence du cinéaste, et du traducteur chargé des sous-titres français.... Lire la critique de Dark Horse

3 3
Avatar Wykydtron IV
4
Wykydtron IV ·

American Tanguy

Un film à l’humour noir très étrange où des rêves s’imbriquent dans d’autres rêves, mais rien à voir avec « Inception » bien évidemment. Christopher Walken est méconnaissable dans ce film. Cet homme-là a une présence et un talent hors du commun : une grosse performance d’acteur. On ne comprend pas trop où va le réalisateur, Todd Solondz, à travers ce film mais on se laisse néanmoins porter par... Lire la critique de Dark Horse

Avatar JulienGauthier
5
JulienGauthier ·

Critique de Dark Horse par FrankyFockers

C'est l'histoire d'un geek ultime, et gros, qui vit encore chez ses parents à 40 piges (Mia Farrow & Chris Walken, tous deux exceptionnels). Il est geek mais il est touchant. Le spectateur est plutôt en empathie. Il rencontre à un mariage u ne dépressive amorphe - mais jolie - qui se bourre de cachetons toute la journée. Plutôt que de rester seul, il l'accoste sans conviction et la demande en... Lire la critique de Dark Horse

Avatar FrankyFockers
6
FrankyFockers ·

Mauvais...

Comme beaucoup de réalisateurs, Todd Solondz a commencé sa carrière sur les chapeaux de roue...pour s'écrouler par la suite (bon ok, je n'ai pas vu tous ses films). Après Bienvenue dans l'âge ingrat et le culte Happiness, on pouvait espérer mieux. A l'instar de Dupieux avec l'absurde, il s'est fait spécialiste du cynique dépressif. Avec donc le même manque de réussite. Life during wartime était... Lire la critique de Dark Horse

Avatar ffred
1
ffred ·

Mise en scène mou du genou, acteurs sous valium, le réalisateur était-il sous influence de sédatif ?

Todd Solondz (Life During Wartime - 2010) avait un scenario au potentiel très intéressant entre les mains mais il en a restitué une œuvre tellement inintéressante et exaspérante, que c’est finalement la déception qui l’emporte. Dark Horse (2012) nous dépeint le portrait d’un loser trentenaire vivant encore chez ses parents, collectionnant des figurines comme un geek et travaillant dans... Lire la critique de Dark Horse

Avatar RENGER
2
RENGER ·

Critique de Dark Horse par bracket

Ce dernier film de Solondz a réellement tout pour plaire : un scénario intelligent, sous-tendue par une vision cynique de la vie, une mise en scène appréciable, des personnages complets et bien interprétés... On voudrait vibrer pour l'histoire de ce "dark horse" qui ne cesse de pratiquer la méthode Coué pour oublier qu'il n'a pas réussi grand chose et vit toujours chez ses parents à l'âge de 35... Lire l'avis à propos de Dark Horse

Avatar bracket
6
bracket ·

Critique de Dark Horse par JimAriz

Abe, le personnage principal de ce film se considère comme un outsider qui peut être favoris. Dark Horse signifie en réalité "l'outsider". Un terme qui qualifierait parfaitement cette oeuvre dans la filmographie de Todd Solondz. Cependant, contrairement à ce que pense Abe de lui-même, Dark Horse ne figure certainement pas en position en favori ! Où est passé la mise en scène et l'ambiance si... Lire l'avis à propos de Dark Horse

Avatar JimAriz
5
JimAriz ·
  • 1
  • 2