Ode à un sombre prince et à son merveilleux univers hanté. [Opus 5]

Avis sur Dark Shadows

Avatar Amethyste
Critique publiée par le (modifiée le )

Monsieur Burton, c'est avec beaucoup d'espoir mais aussi avec beaucoup d'appréhension que je suis allée voir votre dernière création. L'espoir d'un certain retour aux sources, la création d'un univers comme seul vous ne savez le faire, empreint de ce monde imaginaire qui fait partie de vous depuis toujours. Pourtant en même temps, j'avais cette petite appréhension vous savez... Vous connaissez la recette qui marche et donc, par conséquent, je craignais un peu que vous vous contenterez de ça sans chercher à aller plus loin, que vous répondrez aux attentes des producteurs. Faire du Burton pour faire du Burton, quoi...

Résultat ? Pour être franche, j'en ressort mitigé. Dark Shadows répond à la plupart de mes attentes pourtant il n'atteint pas le niveau espéré. On retrouve quelques ingrédients de vos anciens films mais cela manque en intensité. Peut être qu'on reste trop dans le superficiel. La parodie n'est pas assez marquée comme elle peut l'être dans Mars Attack, l'humour décalé pas aussi dingue que celui de Beetlejuice ou l'émotion pas aussi touchante que dans Edward.
Je sais, il est dommage de toujours comparer un film avec le reste de la filmographie et il faudrait le prendre tel qu'il est. Mais il faut nous comprendre, il est vraiment pas facile de voir vos films séparément tellement le lien entre chacun d'entre eux est fort.

Néanmoins, j'ai retrouvé ce que je vénère par dessus tout chez vous. Vos films ne s'adressent pas à un public qui se dis élitiste, recherchant sans arrêt une perfection dans la maîtrise de la narration, mais ils s'adressent à tous ceux qui ont encore cette imagination débordante. Ceux qui veulent, en leur fort intérieur, croire encore aux vieilles légendes sordides et aux monstres se cachant dans l'ombre des coins des murs. Ceux qui, en marchant dans la rue ne peuvent s'empecher d'imaginer quelles créatures vivent terrées au fond des ruelles. Ils font appel à nos rêves et à l'enfant qui persiste en nous et qu'on ne voudrait surtout pas laisser partir.

Vous, Monsieur Burton, vous êtes le seul à parler directement à mon enfance et à travers vos films, vous entretenez cette imagination. Ainsi, chaque jour, je garde ce sourire en coin quand, en rentrant dans ma chambre, je vois cette ombre furtive qui passe sous mon placard et que je sens la présence de ce fameux regard perçant et ce sourire aux énormes dents sous mon lit.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3063 fois
79 apprécient · 4 n'apprécient pas

Amethyste a ajouté ce film à 3 listes Dark Shadows

Autres actions de Amethyste Dark Shadows