Les casseroles du téflon

Avis sur Dark Waters

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Tout le monde connait le téflon, utilisé dans de nombreux secteurs : chimie, textile, aéronautique, automobile. En revanche, bien peu de gens savent que le PFOA ou acide perfluorooctanoïque est une sorte de colle industrielle pour faire tenir le Téflon. Et dont la haute toxicité est avérée comme le montre Dark Waters, film à charge sur la façon dont un avocat américain s'est attaqué depuis une vingtaine d'années à un géant de la chimie, dont le nom est mondialement connu. Le long-métrage est d'utilité publique, dénonçant avec force détails la manière dont une entreprise toute puissante empoisonne sciemment la population et pollue la planète, sans une once de remords. C'est ce qui s'appelle avoir des casseroles, en téflon, évidemment ! Le scénario de Dark Waters s’inscrit dans la lignée des films d’enquête sanitaire ou écologique, avec pour modèle déposé l'Erin Brockovich de Soderbergh. Il est assez étonnant de retrouver Todd Haynes aux manettes du film, très loin du style flamboyant de Carol ou de Loin du paradis. Le cinéaste a opté pour une manière très sobre, c'est le moins que l'on puisse dire, faisant passer le réalisme des faits et le message avant la mise en scène qu'on ne peut qualifier que de terne, terme que l'on ose à peine écrire concernant un réalisateur connu pour son excellence virtuose. Dark Waters est sans doute à l'image de son personnage principal, peu sympathique d'emblée mais tenace et prêt à risquer sa carrière et sa vie à une cause pour laquelle il se sent investi. Mark Ruffalo, initiateur du projet et producteur, joue ce héros, seul ou presque contre une entreprise gigantesque et un système corrompu, avec une absence d'effets qui frise la perfection. Il porte le film sur ses épaules, qu'il a suffisamment larges, mais il est dommage que Anne Hathaway, à ses côtés, n'ait rien d'autre à jouer que le rôle de l'épouse dévouée qui s'occupe d'élever ses enfants tandis que son mari se consacre à sa vocation de chevalier "blanc". Et encore une fois, il est vraiment regrettable que d'un point de vue purement formel Dark Waters ne soit pas à la hauteur de son sujet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1654 fois
14 apprécient · 1 n'apprécie pas

6nezfil a ajouté ce film à 1 liste Dark Waters

  • Films
    Cover Au fil(m) de 2020

    Au fil(m) de 2020

    Et c'est reparti pour une nouvelle année. Figureront ici des films sortis en 2020, le plus souvent vus dans les salles et...

Autres actions de 6nezfil Dark Waters