Avez-vous vu Francis ?

Avis sur Deadpool

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Un super-héros qui retire son slip pour l'utiliser comme un drapeau de paix ! Un super-héros s'habillant en rouge pour ne pas voir le sang saigner sur lui ! Un super-héros capable de faire un doigt d'honneur avec une main séparée de son corps ! Un super-héros donnant du fil à retord à ses ennemis tout en se moquant d'eux, il n'y a qu'un seul super-héros capable de faire tout cela, et ce super-héros, c'est Deadpool. Ce dernier est certainement le mutant le plus vulgaire, le plus trash, le plus chiant et le plus indiscipliné de tous les super-héros de la famille Marvel. Mais ça ! On le savait puisqu'on l'a aperçu dans le film X-Men Origins : Wolverine. Et on a bien vu comment il est insupportable avec les membres de l'équipe du général William Striker, toujours à balancer des conneries à droite et à gauche.

Mais ceci n'était qu'une démonstration. Là ! C'est pendant environ une heure et quarante minutes qu'on le voit constamment jouer des sales tours à ses ennemis tout en s'exprimant grossièrement. Dans cette production, on assiste à sa conversion de super-héros tout en nous exposant à ses débuts, quand Deadpool était Wade Wilson, un ancien militaire des Forces spéciales. On apprend qui était ce dernier et ce qu'il a conduit à être Deadpoll tout en nous détaillant rigoureusement sa vie en passant par ses relations amicales, l'amour qu'il l'éprouve envers une prostituée, son cancer, l'obtention de ses pouvoirs et son désir de vengeance suite à une opération médicale ratée et sadique.

Ayant grandiosement séduit le public et les producteurs lors de son passage dans le long-métrage X-Men Origins : Wolverine, Ryan Reynolds était évidemment l'acteur qu'il nous fallait pour incarner un personnage aussi mégalomane et culotté que Deadpool. Quelle pêche ! Il se dépasse à plate couture dans les scènes de combat avec une performance physique stupéfiante. Il porte très bien sa combinaison moulante pour qu'on puisse admirer ce qui est d'admirable pour Deadpool. On voit bien que Ryan s'amuse comme un fou. Comme le reste du casting avec un Ed Skrein impeccable dans le rôle d'un homme maupiteux tel qu'Ajax et une Gina Carano interprétant sublimement Angel Dust, une mutante ayant la capacité d'augmenter son adrénaline.

Le reste du casting est satisfaisant dans l'ensemble avec une très sensuelle Morena Baccarin cachant bien ses secrets. En plus de cette dernière, Deadpool est également accompagné de deux X-Men, la torride Negasonic teenage warhead et le vénérable Colossus, bien incarnés par Brianna Hildebrand et Stefan Kapicic pour encore plus foutre la pagaille comme si ce n'était pas suffisant avec Deadpool. Tout un beau monde pour une production dont on n'est pas près de l'oublier car ce long-métrage n'est pas une production que Marvel nous a accoutumé à nous proposer.

Deadpool n'est pas qu'un simple film, c'est une série de gags, de conneries, d'actions terriblement insolites et de bêtises saugrenues s’enchaînant sans répit. Un amusement fichtrement bien foutu du début jusqu'à la fin avec une mise en scène multipliant des plans inoubliables tels que les gros plans cadrés sur le postérieur de Deadpool ou carrément sur l'entrejambe. Rien que par le générique du début extravagant sur un plan en arrêt d'un véhicule en l'air avec Deadpool tirant le slip d'un motard vers lui, on est déjà sous le charme éternel de la connerie. Non seulement Deadpool ne déçoit pas dans ses manières d'agir, il nous déçoit pas également dans les scènes de combat qui sont d'un niveau de qualité assez prodigieuse. Surtout quand on accentue l'action par une musique électronique d'enfer.

Son histoire est bien racontée même si je n'approuve pas l'alternance entre le passé et le présent qui peut paraître des fois un peu lourd, surtout quand cela se fait en plein d'un affrontement. Après, ce n'est qu'un inconvénient qui nous perturbe pas énormément pendant le visionnage. On se fait plaisir de mater ce film truffé de dialogues qui font mouche, d'un humour inclassable, de scènes prenantes et de délires nous faisant prendre en plein la gueule. Pas le meilleur film de Marvel mais un sacré divertissement où Deadpool peut encore nous réserver des surprises si des suites se concrétisent. 6/10

Ce soir, branlette.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 438 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

LeTigre a ajouté ce film à 23 listes Deadpool

Autres actions de LeTigre Deadpool