Bande-annonce
Affiche Demolition Man

Demolition Man

(1993)
12345678910
Quand ?
6.4
  1. 128
  2. 224
  3. 369
  4. 946
  5. 2050
  6. 4296
  7. 4803
  8. 2325
  9. 628
  10. 305
  • 16K
  • 735
  • 1.9K

Voir Demolition Man dès maintenant sur

YouTube

En 2032, à San Angeles, une mégalopole californienne où toute violence a été éradiquée, Simon Phoenix, un tueur psychopathe condamné à une longue peine d'hibernation et de rééducation, profite d'une visite médicale pour s'évader. Seul recours pour le neutraliser : réanimer son ennemi de toujours :...

Casting : acteurs principauxDemolition Man

Casting complet du film Demolition Man
Match des critiques
les meilleurs avis
Demolition Man
VS
Wesley et Sylvester s'talonnent

Marco Brambilla, réalisateur italien à la filmographie plus que succincte, s'essaie pour son premier long métrage à la science fiction et à l'action, non sans humour. Et aussi inespéré que cela puisse paraître, le résultat est plutôt convaincant ! SYLVESTER SHOOTS, WESLEY SNIPES Le face à face entre l'étalon italien et notre cher cabotineur expert en fraude fiscale est musclé, en témoigne cette intro qui nous plonge immédiatement dans le vif du sujet. 1996, John, top cop toujours (s)partant...

64 29
I'm a walking disaster, I'm a demolition man

Mi-jouissif mi-pathétique, Demolition est un WTF-permanent d'1h55 dans lequel Sylvester Stallone a plus tendance à vociférer plutôt qu'à nous expliquer calmement cette tendance pathologique à tout détruire. Cette dystopie américaine nous dépeint une société où "l'échange de fluide" est strictement interdit, dans laquelle Taco Bell est le dernier survivant d'une guerre des franchises et où Schwarzenegger fut président des Etats-Unis (eh oui, on est très loin de la douce utopie). Cependant,... Lire la critique de Demolition Man

2
Critiques : avis d'internautes (170)
Demolition Man
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Sa violence vous branche ?

Un flic et un tueur tarés s'envoient des vannes et des grenades non stop avant et après une pause cryogénisation de 36 ans. A la fin, tous les restaurants sont des Pizza Hut. C'est l'un des films funs et bourrins les plus malins du 20e siècle, à la fois parodie d'anticipation et vrai film d'action basique, qui résume à merveille la bienveillance grotesque de la modernité et tourne en dérision à... Lire l'avis à propos de Demolition Man

86 7
Avatar nuisance
8
nuisance ·
Les coquillages dans les toilettes, c’est pour bientôt !

En 2032, la violence a été éradiquée jusqu’au jour où un tueur profite d'une visite médicale pour s'évader. Désarmé par cette situation, le seul recours possible est de ranimer son ennemi de toujours : John Spartan, un policier surnommé « Demolition Man ». Un « fasciste » chez les bisounours Sur le papier, le présent métrage a toutes les... Lire l'avis à propos de Demolition Man

22 6
Avatar Death Watch
7
Death Watch ·
To protect and to conserve

Bon bah je préviens, je tiens à mettre de côté tout affectif pour ce film et à rester particulièrement objectif pour cet avis. J'en suis capable. Un dingue pour en arrêter un autre. Y a eu le logo Warner, puis un Los Angeles apocalyptique en flammes. Y a eu Stallone qui est apparu à l'arrière d'un hélicoptère de combat, qui a murmuré en même temps... Lire la critique de Demolition Man

51 39
Avatar zombiraptor
8
zombiraptor ·
Le film qui m'a fait changer de regard sur Sylvester Stallone

Bien-sûr, tout n'est pas mauvais chez Tonton Sylvestre. Mais pour moi, il a longtemps été Rambo, le flingueur à tout va, la brute épaisse, le "Boarrr" des Guignols. Longtemps jusqu'à ma collision avec Demolition Man, vers lequel j'allais par acquis de conscience pour confirmer ma vision négative de Stallone. Et là ... Miracle!... Lire l'avis à propos de Demolition Man

3
Avatar Frenhofer
8
Frenhofer ·
Découverte
Nevermind the Bullock

Je sais que je l'ai déjà faite celle là mais la TNT c'est vraiment de la bombe. Rien de tel pour revoir toute une collection de films que les chaînes dites historiques n'osent plus (re)diffuser —par décence peut être— mais faisant le bonheur de la nouvelle génération qui découvre ainsi les raisons de tant d’élans nostalgiques de la part des studios visant les trentenaires d'aujourd'hui. Et... Lire la critique de Demolition Man

104 37
Avatar real_folk_blues
6
real_folk_blues ·
Toutes les critiques du film Demolition Man (170)
Bande-annonce
Demolition Man