" Vous m'avez aidé à me décider "

Avis sur Des nouilles aux haricots noirs

Avatar AlexandR_
Critique publiée par le

Oh, qu'il fait du bien et vient à point nommé ce petit film coréen en cette période compliquée. Depuis quelques mois, mon amour pour le cinéma asiatique ne cesse de grandir. L'horriblement nommé Des nouilles aux haricots noirs vient confirmer la tendance.

Imaginez, vous venez de perdre votre petite amie, votre travail, et votre banque vous appelle pour vous signaler que vous êtes endetté. Deux solutions s'offrent à vous. Soit, vous allez au pôle emploi local en espérant trouver un travail et conjointement trouver là bas une petite amie riche qui vous aidera à éponger vos dettes. Soit, vous sombrez et votre seule issue est une mort certaine en vous jetant d'un pont tout en sachant que vous nagez comme une pierre et donc que vos chances de survie sont égales aux chances de la première solution. Cette histoire, c'est celle de Kim Seung Keun, jeune coréen qui choisit la seconde option. Par un concours de circonstances, il se retrouve échoué sur une île déserte au pied du pont qu'il venait d'enjamber. Par miracle ou facilité scénaristique, son téléphone est encore en état de marche malgré l'infime restant de batterie qu'il lui reste. Cette dernière chance il l'épuise en appelant la personne la moins à même à lui venir en aide, son ex. Brillante idée.

Ce film est drôle et touchant à la fois. On se prend à avoir de l'empathie pour ce Robinson Crusoe complètement gauche des temps modernes. Il comprend que la mort ne veut pas encore de lui et se met donc en tête que son futur se fera sur ce bout de terre. Les cinéastes asiatiques ont vraiment le don de rendre drôle des situations difficiles, comme dans le génial Memories of murder.
Ici, la question de la solitude est abordée avec un ton complètement décalé. On s'amuse à voir ce loser récolter tous les débris existants, à pêcher des poissons en décomposition que le fleuve pollué a rejeté, à faire un potager avec les fientes des oiseaux qui s'amusent à lui chier dessus...Le film porte un message écologique. Pour survivre Kim récupère tous les déchets, donc une partie de lui même, que la ville recrache.

Si je dis que ce film est touchant, c'est parce qu'une personne vient, dans un premier temps, indirectement rendre visite à notre Robinson et ainsi rompre sa solitude. Une rencontre entre deux personnes que tout oppose. D’un côté, un ex cadre à la vie faussement remplie. De l’autre, une jeune femme recluse chez elle, conséquence de la pression du monde extérieur et dont la seule véritable passion est de prendre des photos de la lune, seul endroit où il n'y a personne. Ces deux âmes perdues vont tisser un lien original grâce au matériau sur lequel Kim a posé involontairement ses bagages. Un fil invisible qui va pousser la jeune femme à se surpasser pour rencontrer ce qu'elle pense, dans un premier temps, être un extra terrestre. Alors oui, dis comme ça, ça s'apparente à une mauvaise comédie romantique comme savent aussi le faire les asiatiques. Sauf qu'ici, rien n'est amené à la truelle. Il y a multitudes de petites idées bien pensée, comme la façon dont la jeune femme va correspondre avec son nouveau compagnon de jeu. Jusqu'à une fin prévisible mais émouvante.

Au final, Des nouilles aux haricots noirs est un petit film, en termes de budget, qui se révèle être drôle, touchant, intelligent, et en même temps réussit à porter une vraie réflexion sur notre style de vie citadin. Une petite pépite à dévorer comme un plat de nouilles aux haricots noirs. Sans modération.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 65 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de AlexandR_ Des nouilles aux haricots noirs