Deux hommes et un coussin

Avis sur Dumb and Dumber De

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Après un prequel désavoué aussi ringard qu'opportuniste, voici enfin la vraie suite des aventures de Lloyd et Harry, les deux plus gros débiles de l'histoire du cinéma. Toujours réalisé par les frères Farrelly et interprété par le tandem Jim Carrey / Jeff Daniels, Dumb & Dumber De nous entraîne vingt ans après le premier film, comme une suite directe où nos deux trublions vont tenter de retrouver la fille de Harry et déposer par la même occasion la plus grande invention du siècle à une convention scientifique où la jeune fille délivrera un speech. Mais les désormais beaux-parents de la gamine veulent posséder à tout prix cette invention et ramasser des milliards, collant forcément aux basques des deux abrutis pour un road trip déjanté.

Alors oui, Dumb & Dumber De reprend énormément de gags du premier film, disséminés sous forme de clins d'œil qui peuvent paraitre hélas trop présents, les Farrelly nous livrant parfois un remake de leur film culte. Un poil trop de références donc qui à la longue démontre le manque d'idées neuves des deux frères. Toutefois, bien que démarrant assez laborieusement, cette séquelle réussit à avoir sa propre identité à travers de nouveaux gags hilarants et surtout une alchimie entre les deux acteurs principaux que l'on croyait impossible à revoir.

Et pourtant, on a l'impression que Jim Carrey et Jeff Daniels n'ont pas changé, reprenant avec malice les mêmes mimiques et autre air ahuri qui leur sied si bien. Ils sont désormais accompagnés du comique Rob Riggle (21 Jump Street), de Laurie Holden ("The Walking Dead"), de la méconnue Rachel Melvin (le personnage le plus original du film) et même de la revenante Kathleen Turner. Toujours autant endiablé, rythmé et décapant, le long-métrage s'avère aussi étonnamment touchant, devenant par ailleurs le meilleur film de retrouvailles que l'on ai vu, bien plus émouvant que Les Bronzés 3, Indy 4 ou même la trilogie du Hobbit.

Au final, on sort du film ravi. Certes bien moins réussi que son cultissime prédécesseur mais néanmoins bien mené et surtout – le plus important – drôle de bout en bout, Dumb & Dumber De rassure clairement les fans en proposant une suite du même gabarit que le premier opus à savoir un amas de séquences burlesques, un humour gras et sale typiquement américain et une multitude de grimaces qui redorent le blason d'un Jim Carrey alors quasiment oublié depuis quelques temps.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 29 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MalevolentReviews Dumb and Dumber De