Un film évènement impressionnant et passionnant

Avis sur Dune

Avatar tdurden44
Critique publiée par le

Dune est probablement le film événement de cette année avec le prochain James Bond tant il aura suscité d'attente et de passion. Adaptation du premier livre de la saga littéraire de Frank Herbert, ce projet avait presque des allures de mission impossible tant les précédents essais se sont cassé les dents. On se souvient de la tentative contrastée de David Lynch en 1984. Freiné par des décisions contradictoires en interne et une technologie pas encore au point à l’époque, le réalisateur n’est jamais parvenu à offrir un film en accord avec sa vision. Au contraire, ce dernier restera davantage comme un produit hybride et confirmera l'ampleur d’une telle adaptation. C'était pourtant mal connaître Denis Villeneuve, réalisateur en plein ascension depuis la dernière décennie, avec des long-métrages efficaces comme Prisoners (2013) et Sicario (2015) mais surtout Premier Contact (2016) qui lui permettra de rentrer dans une nouvelle sphère. Il a acquis une notoriété grandissante dans le monde de la SF avant d'enchaîner avec la suite remake du Blade Runner de Ridley Scott, autre projet qui semblait improbable à retranscrire aujourd'hui. Il a su confirmer les promesses naissantes autour de lui mais surtout prouver une grande maîtrise dans la mise en scène avec une image sublime. Il est donc naturel de le retrouver derrière cette nouvelle tentative pour laquelle il s'est fortement impliqué (on le retrouve également à l’écriture). Une nouvelle fois, il a su s'entourer d'un casting incroyable avec la présence d’Oscar Isaac, Josh Brolin, Zendaya ou encore Timothée Chalamet dans le rôle principal. Le film affiche clairement ses ambitions et témoigne de son envie de bien faire les choses dans son chantier. Cependant, la pandémie est passé par là, le film qui devait initialement sortir en 2020 arrive finalement sur les écrans un an plus tard avec un débat acharné entre le metteur en scène et les studios pour ne pas être diffusé sur les plateformes de streaming. Bien leur en a pris car ce Dune est une expérience unique à voir au cinéma qui nous rappelle au passage que Hollywood est capable de l'impossible et constitue un véritable faiseur de rêve lorsqu'il ne tombe pas dans la facilité. On s’inquiétait aussi du traitement de l’histoire, d’une telle densité qu’on pouvait penser qu’elle allait perdre le spectateur. Pourtant les auteurs sont parvenus à rendre accessible cette histoire complexe et profonde. Après une rapide introduction sur la planète Arrakis qui a vécu sous le joug du peuple des Harkonnen durant des décennies, le film nous présente le jeune Paul de la famille Atréides sur la planète Caladan, dont son père est chargé de ramener la paix sur Arrakis sous la demande de l’Imperium, organisation régnant sur l’univers et l’ensemble des peuples. Ce jeune homme est pris de rêves étranges liés à la planète Arrakis et la vision de son peuple, les Fremen, notamment une jeune femme. On apprend par la suite que cette fameuse planète suscite les plus grandes convoitises du fait d’une épice aux vertus incroyables. Le héros arrivera avec sa famille, tiraillé entre son héritage et ses envies, il découvrira qu’il est annoncé comme l’élu qui rassemblera les peuples et mettra fin aux conflits. Cependant, il est surtout au centre d’un complot. Il fait la rencontre du peuple des Fremen sur Arrakis et des enjeux notamment politiques qui l’entourent. Il sera question de découverte et de trahison qui vont le mener à suivre sa propre voie sur cette planète. Les premières minutes nous en mettent plein les yeux avec des plans phénoménaux, Denis Villeneuve n’a clairement pas perdu la main et envoie du lourd. Il parvient à créer une immensité dans les paysages le tout accompagné par la musique de Hans Zimmer qui permet d’apporter de la grandeur durant plusieurs séquences. A l’image de Blade Runner 2049, le réalisateur est en contrôle total de son sujet et a parfaitement retranscrit l’univers. De plus, l’écriture témoigne d’une sincérité envers le matériau de base sans jamais le dénaturer en prenant le temps de nous présenter cet univers dense mis en place sous la plume de Frank Herbert. Dune est un film fleuve qui impressionne autant sur sa narration que sur son visuel. Il est impossible d’oublier certains plans tant ils restent en mémoire même à la sortie de la séance. C’est un film monument pourtant pas dénué de défauts entre un manque d’émotion durant certains passages qui auraient apporté encore plus de dramaturgie. Par ailleurs, on sent que Denis Villeneuve n’est pas l’artisan le plus doué en matière d’action. Si son art de l’image est indéniable, la chorégraphie n’est pas toujours des plus inspirés. Mais c’est tellement mineur face au reste du film que cela passe au second plan. On pourrait également évoquer l’implication des acteurs, tous livrent une prestation solide. Bref, Dune est bien le mastodonte attendu et Denis Villeneuve a réussi son pari avec cette première partie (puisqu’il reste encore beaucoup de choses à raconter) et est parvenu à nous enthousiasmer pour la suite. En témoigne cette frustration lorsque le générique de fin fait son apparition, preuve que ces 2h35 passent à une vitesse folle et qu’on souhaite tout simplement découvrir le prochain film en espérant que ce Dune connaisse un succès au box-office car c’est bien là la seule incertitude qui demeure autour de ce projet.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
8 apprécient

Autres actions de tdurden44 Dune