👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

En achetant une place de cinéma et en m'asseyant dans la salle numéro 2 je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. L'univers de Dune ne m'est aucunement familié et je pense que ça a été un handicap énorme lors du visionnage.

Dune s'éloigne grandement d'autres films de science-fiction à la Star Wars, pas de grands combats de vaisseaux ou de voyages en vitesse lumière, mais une ambiance mystérieuse, presque trippante. Les décors, la musique, le lore, tout semble situé dans un univers parallèle supérieur pour la compréhension humaine.

L'ambiance dont je parlai tout à l'heure est unique en son genre. Tout paraît immense, comme ce désert qui ne se termine jamais. Hans Zimmer a aussi fait des ravages sur la musique, expérimentale et mystique, elle est en parfaite harmonie avec le reste du film. Les acteurs sont aussi tous très bons dans leur rôle et jouent tous relativement bien.

Mais malgré cela le film est lent. Passé les scènes de batailles et de combat, on a tendance à s'ennuyer dans des décors qui sont très souvent vides, mêmes dans les villes et un peu plus de tension serait la bienvenue. L'autre soucis comme je l'ai dis c'est ce que si l'univers de Dune vous est inconnu, vous risquez d'être largué au premier tournant et de remonter difficilement à bord du train. J'ai passé mon temps à me poser des tas de questions, mais en soit ce n'est pas vraiment un défaut du film. Mais en 2h40, j'aurai aimé découvrir un peu plus la genèse de cet univers si unique.

Avec sa bande son surréaliste, ses histoires de rêves et de visions, et cette infernale randonnée dans le désert, on est plus proche d'un trip aux acides qu'on aurait eu en écoutant un album de Sleep que d'un film de science-fiction classique. Et c'est cool ! Ça nous change un peu de Disney qui nous pond des Star Wars de plus en plus nazes...
Même si le film n'est ni mauvais ni excellent, il en reste néanmoins sympathique bien que peu accessible. J'espère voir mieux devant la suite prévue d'ici 2024.

SaturnOzz
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2021 et J'ai pas lu le livre (et je m'en fous)

il y a 8 mois

Dune
B_Jérémy
9
Dune

Blockbuster d'auteur époustouflant !

Je fais des rêves. Sur une fille d'Arrakis. J'ignore ce que ça signifie. Les rêves font de belles histoires. Ce qui compte c'est quand on est éveillé. Dis donc, tu as pris du muscle. Ah...

Lire la critique

il y a 8 mois

156 j'aime

140

Dune
Goomba_KingSize
5
Dune

Une traversée du désert

En préambule, je tiens à préciser que je n'ai ni lu le roman, ni vu la première adaptation de 1984. Je me considère également comme étant profane en matière de cinéphilie. Non pas que je déteste le...

Lire la critique

il y a 8 mois

134 j'aime

47

Dune
Procol-Harum
7
Dune

Le sable dont les rêves sont faits

S’il faut le voir pour le croire, alors nous croyons rapidement : en une poignée de scènes seulement, Dune flatte la rétine par ce visuel duquel germe une floraison de lumière et de clair-obscur,...

Lire la critique

il y a 8 mois

134 j'aime

1

S.O.S. Fantômes - L'héritage
SaturnOzz
8

Phasmophobie rime avec Nostalgie

Vous pouvez me critiquez ou m'insultez, je ne changerai pas d'avis : ce film était carrément bon ! Après avoir vu le film original pour me rafraîchir la mémoire, je ne peux pas nier que cette suite...

Lire la critique

il y a 5 mois

3 j'aime

Free Guy
SaturnOzz
7
Free Guy

Intelligence Artificielle en Roue Libre

Je pense que ce n'est un secret pour personne maintenant, films et jeux vidéos ne font pas toujours très bon ménage. Mais c'était surtout dans le cas d'adaptation minables et sans aucun intérêt,...

Lire la critique

il y a 6 mois

3 j'aime

Super Mario World 2: Yoshi's Island
SaturnOzz
9

Une Omelette sans casser des Oeufs

En 1995, la guerre des consoles est à son apogée : Sony dévoile sa Playstation, SEGA publie la Saturn en fin d'année et Nintendo vend des copies de Donkey Kong Country comme des petits pains. Et...

Lire la critique

il y a 6 mois

3 j'aime