Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Elle cause plus, elle flingue

Critiques de Elle cause plus, elle flingue

Film de (1972)

La folle période !

Lorsque l'on nous dit Michel Audiard, Bernard Blier, ou autres de la bande à Gabin et Ventura, c'est souvent une espèce de mythe du Grand Cinéma Français qui nous saute à la mémoire, les derniers noir & blanc ou les premières couleurs des comédies triomphantes de ce temps-là. Et Michel Audiard, c'est l'homme des bistrots du petit peuple, le ciseleur des dialogues inoubliables... Mais voilà, il... Lire la critique de Elle cause plus, elle flingue

7
Avatar Wakapou
8
Wakapou ·

Critique de Elle cause plus, elle flingue par Bung

Une comédie amusante, où une sorte de cheftaine de vagabonds mafieuse a construit une sorte de machine à vapeur qui, euh, avale des personnes pour recracher ensuite certains vêtements et, semble-t-il, des os. Alors, le scénariste a écrit une histoire où il aborde plein de trucs - les flics, les mafieux qui la menace, son histoire d'amour, ses relations avec un évêque, une "crtique" de la... Lire l'avis à propos de Elle cause plus, elle flingue

2
Avatar Bung
6
Bung ·

Critique de Elle cause plus, elle flingue par Broyax

La suite du "Elle boit pas..." de l'inénarrable dialoguiste Michel Audiard qui est passé à la réalisation à la fin des années 60 pour le meilleur... et pour le pire ! Le meilleur, c'était le précédent mais certainement pas cette suite foirée de A à Z... malgré toute la joyeuse équipe d'acteurs (et d'actrices dont l'excellente Annie Girardot bien entendu). Il faut dire qu'Audiard a... Lire l'avis à propos de Elle cause plus, elle flingue

Avatar Broyax
1
Broyax ·

Globalement décevant

N'est pas Jean Yanne qui veut et Audiard se plante en beauté dans ce qui aurait voulu être une satire sociale. Si le côté anti-flic est d'une férocité inouïe, l'aspect anticlérical est raté tellement la fable est absurde et le propos forcé (Galabru est ridicule) Nous avons : une bonne première partie avec un Darry Cowl déchaîné, Annie Girardot qui assume complètement, Blier toujours bon même... Lire la critique de Elle cause plus, elle flingue

Avatar estonius
3
estonius ·

L’abomination de la désolation.

Sur Michel Audiard réalisateur, que dire ? comme tous les amateurs de ses dialogues étincelants, je me suis précipité sur Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages, sorti en 1968, c’est-à-dire à une époque où les remugles de la Nouvelle vague empuantissaient encore le cinéma français et où un titre aussi cruellement franchouillard nous laissait... Lire l'avis à propos de Elle cause plus, elle flingue

2
Avatar Impétueux
1
Impétueux ·

Critique de Elle cause plus, elle flingue par Eric31

Elle cause plus… elle flingue est le sixième long métrage réalisé par Michel Audiard, coécrit par Jean-Marie Poiré qui met en scéne Annie Girardot (excellente) qui joue Clara Trompette dite Rosemonde du Bois de la Faisanderie une « princesse » d'un bidonville de Champigny-sur-Marne, qui à l'aide de ses serviteurs dignes d'une cour des miracles, recycle, dans une machine qui joue une samba, tous... Lire la critique de Elle cause plus, elle flingue

1
Avatar Eric31
7
Eric31 ·

Critique de Elle cause plus, elle flingue par PiotrAakoun

Après avoir vu "Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas ... mais elle cause", c'est avec un certain enthousiasme que je lance ce nouveau film d'Audiard ... grosse déception, ni les dialogues, ni la mise en scène, ni le scénario, ni les acteurs n'atteignent son niveau ... mais je ne me découragerais pas, car je suis sûr que la réputation de Michel Audiard s'est faite sur l'ensemble de son... Lire l'avis à propos de Elle cause plus, elle flingue

1
Avatar PiotrAakoun
5
PiotrAakoun ·