Affiche Enfants de salauds

Critiques de Enfants de salauds

Film de (1969)

  • 1
  • 2

Sous les drapeaux, l'enfer

Comme le laisse entendre avec insistance le titre français, Play Dirty s'inscrit dans la lignée des films de commando qui sont sortis sur les écrans suite au succès de The Dirty Dozen. Seulement, si les similitudes avec son aîné existent (antihéros, mission suicide), il serait bien injuste de ne voir en lui qu'une banale œuvre formatée, engendrée dans une logique purement... Lire la critique de Enfants de salauds

18 3
Avatar Kalopani
7
Kalopani ·

Quand t'es dans le désert...

On parle assez rarement d’André de Toth qui demeure pourtant un réalisateur relativement important, notamment des années 40 aux années 60 dans le cinéma anglo-américain. Metteur en scène au cinéma sombre et inquiétant, de Toth clôt plus ou moins sa carrière sur Enfants de Salauds en 1968 (après avoir été réalisateur de 2nde équipe sur le Superman de Richard Donner, il finira par co-réaliser un... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

9 1
Avatar Lt Schaffer
8
Lt Schaffer ·

On se croirait chez Aldrich !

Ce film me semble être le pont idéal entre "The dirty dozen" et "Too late the Hero", deux films de guerre de Aldrich. D'ailleurs, "Play Dirty" aurait pu être réalisé par Aldrich, on y retrouve des thématiques similaires et surtout une saleté ambiante bien dégueulasse. La seule différence, c'est que André De Toth mise sur les actes au lieu de la parole. Bien sûr il y a de l'action dans les films... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

5 3
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·

Une poignée de salopards

Ce qui est frappant de prime abord dans cet énième film de commando post-Dirty Dozen, c'est son ton résolument cynique. Les salopards qui forment cette section sont plus proches des mercenaires de La Horde Sauvage de Peckinpah que des éternels héros de guerre souvent représentés dans le cinéma Hollywoodien. Des trognes patibulaires, un détachement évident, une propension à la déconne et au... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

2
Avatar Philippe Quevillart
7
Philippe Quevillart ·

Michael de Libye.

Film prévu à l'origine pour René Clément, alors sorti du triomphe de Paris brûle-t-il, celui-ci a préféré plier les bagages, laissant au producteur André De Toth le poste de réalisateur pour réaliser cette épopée libyenne sur une bande de salopards chargés de faire sauter des dépôts d’essence allemands. Les années 60 sont l'époque où l'opinion générale commence à critiquer le rôle de l'armée ;... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

2
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Critique de Enfants de salauds par Ygor Parizel

Solide et sérieux film de guerre. Un commando de salauds commandé par d'autres salauds traverse le Libye pour détruire une réserve de carburant allemande. Des personnages typés, des péripéties nombreuses et même du suspense font de ce long-métrage une réussite. Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

2
Avatar Ygor Parizel
8
Ygor Parizel ·

Critique de Enfants de salauds par hopkins

Sorte de "12 Salopards" Anglais, "Enfants de salauds" est un modèle de film de guerre prenant le cadre original de la Libye durant la seconde guerre mondiale. Emmenée par toute une bande de gueule du cinéma britannique dominé par le toujours excellent Michael Caine, le film se montre efficace avec une touche de cynisme et de nihilisme et surtout une absence totale de patriotisme dégoulinant.... Lire la critique de Enfants de salauds

Avatar hopkins
9
hopkins ·

Deux looooooooooooooooongues heures.

Les dépôts d'essence font parti du nerf de la guerre, après plusieurs échecs une nouvelle et ultime mission est commandée pour détruire les dépôts nazis. Ce film de guerre est fort long, il faut dire que les actions se déroulent souvent en temps réel, ça pourrait être un atout si ce que nous montrait André De Toth était passionnant, mais on s'en fout un peu il faut bien le reconnaitre. Le... Lire la critique de Enfants de salauds

3
Avatar Heurt
6
Heurt ·

Critique de Enfants de salauds par Caine78

Sévèrement antimilitariste et d'un cynisme à toute épreuve, « Enfants de salauds », sans égaler la verve violente et dévastatrice des « Douze Salopards » (dont il est une sorte de faux remake), trace sa route assez vite pour nous offrir une vision assez déshumanisée de la guerre, ce qui ne signifie nullement qu'il méprise ses personnages, au contraire. Chacun est logique avec lui-même, André... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

1 1
Avatar Caine78
7
Caine78 ·

Le principe selon lequel l’argent doit rapporter n’a pas changé non plus…

Plus qu’un film de guerre c’est une parodie au vitriol du genre réalisé par un type revenu d’Hollywood le cœur gros dans les années 60 et qui avait visiblement des « choses » à dire ! La faible diffusion de son film, dérangeant au possible, en dit long sur la pertinence de son message critique. Il appuie là où ça fait mal, très mal à des gens qui voudraient que la guerre soit gagné par des... Lire l'avis à propos de Enfants de salauds

1
Avatar Alban Bio°
8
Alban Bio° ·
  • 1
  • 2