Affiche Épouses et Concubines

Critiques de Épouses et Concubines

Film de (1991)

À la lumière du pouvoir

"Le pouvoir n'est pas un moyen, il est une fin". Cette réflexion, portée en son temps par Orwell dans 1984, trouve son prolongement cinématographique chez Zhang Yimou qui filme un pouvoir d'autant plus pernicieux qu'il donne à ses assujettis l'illusion de le posséder. Œuvre phare de son auteur, Épouses et concubines est la preuve que le cinéma peut être un... Lire l'avis à propos de Épouses et Concubines

57 16
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Symmetry of splendour

Visage aux traits décidés, pas assurés vers un destin incertain. Enfermée dans une demeure où l’horizon est invisible, où la vie est un perpétuel recommencement, sur quatre saisons. Esclaves des lanternes flamboyantes et des clochettes cliquetantes. La nouvelle reine aura son heure de gloire, quelques instants de la vie d’une femme… visage rougeoyant, en larmes. Malvenue au cœur de la... Lire l'avis à propos de Épouses et Concubines

28 6
Avatar Lilange
8
Lilange ·

Couloirs et Couleurs

Epouses et Concubines (1991) est le film qui donna une envergure internationale au réalisateur Zhang Yimou - celui-là même qui a orchestré les cérémonies d'ouverture et de clôture des J.O. de Pékin. Il y met en scène Gong Li, sa femme (à l'époque) et actrice fétiche, dans le rôle de Songlian, la quatrième épouse du richissime Chen, dans les années 20. Songlian a 19 ans quand elle prend son... Lire l'avis à propos de Épouses et Concubines

13 6
Avatar Missdynamite
9
Missdynamite ·

La loi du désir

Il y a tout dans le premier plan serré sur le visage de Songlian (superbe Gong Li): les larmes et la détermination. Mais surtout: la fragilité et la force. Tout ce qui va ensuite faire d'elle la concubine choyée, perdue puis malheureuse qui va peu à peu sombrer dans la folie. Les plans de ce film sont magnifiques. Il se portent sur l'essence même du lieu: ce palais élégant et fantomatique... Lire la critique de Épouses et Concubines

22 5
Avatar eloch
10
eloch ·

En rouge et noir

Epouses et concubines est un film à la symbolique forte, bi-chromé et s'appréhende comme une pièce de théâtre au dénouement que l'on présuppose hautement dramatique par avance. Le film raconte l'histoire d'une femme, ou devrions-nous dire de ce qui était considéré à l'époque en Chine et encore aujourd'hui dans certaines provinces reculées comme une moins que rien, Songlian, qui se destine à... Lire l'avis à propos de Épouses et Concubines

13 1
Avatar -Ether-
9
-Ether- ·

Critique de Épouses et Concubines par Al_

Songlian a 19 ans quand elle devient la quatrième épouse d’un homme fortuné dans la Chine du début du XXème siècle. Elle découvre vite que sa nouvelle vie dans un palais aux hauts murs, que ses journées et ses nuits ne vont plus avoir qu’un seul but : s’attirer les grâces du Maître de ces lieux pour posséder quelques privilèges (choix du menu du lendemain, massage des pieds, respect des... Lire la critique de Épouses et Concubines

10 3
Avatar Al_
7
Al_ ·

Entre un humain et un spectre, il n’y a qu’un souffle de différence

Songlian est une jeune fille instruite issue de la « classe moyenne » Chinoise des années 1910/1920. Sa famille ayant été acculée à la faillite depuis la mort de son père, elle n’a d’autre choix que de quitter l’Université et se marier. Elle sera la quatrième épouse du seigneur Chen. Elle se rend dans sa nouvelle demeure par ses propres moyens (à pieds) et refuse l’aide que le domestique lui... Lire la critique de Épouses et Concubines

2
Avatar -Elle-
10
-Elle- ·

Critique de Épouses et Concubines par abarguillet

Nous sommes en Chine du Nord dans les années 20 : Songlian ( Gong Li ) âgée de 19 ans devient la quatrième épouse du riche maître Chen Zaoquian ( Ma Jingwu ). Elle va dorénavant vivre cloîtrée auprès des trois autres épouses qu'elle ne verra que lors des repas pris en commun. La première épouse Yuru ( Jin Shuyuan ), qui a dépassé l'âge de plaire, ne lui cause aucun souci. Mais il n'en est pas de... Lire la critique de Épouses et Concubines

6
Avatar abarguillet
10
abarguillet ·

A la lanterne !!!

Je n'ai jamais trop compris le haut degré d'admiration que suscite le cinéma de Zhang Yimou que je trouve bancal, confus, et sans émotion. Épouses et Concubines, sûrement son film le plus célèbre et le plus réputé, est froid, sans émotion, la protagoniste, avec ses changements d'humeur constants qui la feraient presque passer pour une bipolaire, est... Lire l'avis à propos de Épouses et Concubines

5 2
Avatar Plume231
6
Plume231 ·

DA HONG DENG LONG GAOGAO GUA

Ca y'est je me lance dans ma première critique, il fallait bien démarré par un chef d'oeuvre, je m'attaque donc à Epouses et Concubines qui est selon moi l'un des plus beaux films que j'ai pu voir mais aussi l'un des plus dérangeants. L'histoire se situe dans le palais du richissime Maître Chen, Songlian (Gong Li) arrive au palais et sera la quatrième épouse du maître. Contrairement aux... Lire la critique de Épouses et Concubines

5 1
Avatar Oliv94
10
Oliv94 ·