LE polar pathétique

Avis sur Fargo

Avatar Confucius
Critique publiée par le

Fargo, film des frères Coen sorti en 1996 et considéré comme un de leurs meilleurs films.

Jerry Lundegaard, directeur commerciale d’une concession automobile, en difficulté financière prend contact avec des malfrats pour faire enlever sa femme afin de soutirer de l’argent à son riche beau-père dont il partagera une partie avec ceux-ci … mais un bon plan n’est pas toujours simple à réaliser…

Fargo est ce que j’appellerai un thriller-pathétique, une histoire théoriquement sombre mais qui est tellement tournée en dérision que ça devient marrant à regarder avec des rebondissements rocambolesques au possible. On se rend compte rapidement que toute cette histoire va finir dans le n’importe quoi.

La galerie de personnage est aussi exquise, vous me direz comme dans la plupart des films des frères Coen, on trouve ainsi une vraie tripotée de gros bouseux américains, tous plus pathétiques les uns que les autres avec des têtes sorties de nulle part ! Entre le mari totalement idiot incarné par William H.Macy, le duo de gangsters complètement en dehors des classiques du genre avec un fou furieux (Peter Stormare) et un autre assez débile (Steve Buscemi) et une flic plutôt bête (d'apparence) pour les personnages principaux… En clair à chaque instant du film on découvre des têtes de poireaux. Même les acteurs qu’on se voit qu’une fois ont des têtes pas possibles, les prostituées, le mari de FMD, et en particulier les gardiens de parking.

Les situations et les dialogues sont aussi très bien trouvés, parfois presque hilarants. Par exemple les deux passages où Buscemi est dans un parking où on a le droit à des moments magiques, comme cette fameuse insulte de Buscemi au gardien : « misérable étron », ça se retient une réplique pareille.
Le film part aussi dans un n’importe quoi jouissif au possible. Notamment avec le pétage de câble de Peter Stormare est juste excellent et la façon dont il se fait arrêter aussi.
Les discussions au lit entre Frances McDormand et son mari sont aussi d'une idiotie pas possible. On se dit constamment au cours du film, mais dans quel bled de bouseux sommes-nous tombé ?!!
Les dialogues sont aussi savoureux, et d’une bêtise rare, on se rappelle ainsi les dialogues entre le duo de flic, le compère de Frances McDormand qui est juste d’une débilité rare avec ses fameux « Oé ».

On en a l’habitude avec les frères Coen, réalisation (qu’elle soit visuelle ou sonore) au top, donc je ne vais pas m’éttendre plus longuement.

Bon et bien pour une fois toute petite critique (et oui je devais prendre mon tram pour aller voir OGF), mais comme on dit ce n’est pas la taille qui compte alors je me contenterais de cela.
Si vous aimez les frères Coen (comme moi) je ne peux que vous conseiller Fargo, une pépite du polar pathétique avec un Buscemi au top du top.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2369 fois
71 apprécient · 2 n'apprécient pas

Confucius a ajouté ce film à 20 listes Fargo

Autres actions de Confucius Fargo