👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Fait unique dans l'histoire du cinéma, la saga Fast & Furious arrive à son huitième film et est toujours aussi populaire, au point de vue box office, mais aussi public. Initié en 2001 par Rob Cohen comme un petit film de braquage avec voitures, après deux opus très dispensables, dont un Tokyo Drift que l'on préférera oublier, c'est le retour de Diesel à partir du N°4 qui relance la chose en faisant des films liés les uns aux autres, mine de rien un peu comme un univers étendu.

Ce dernier opus effectue une sortie de retour aux sources puiqu'on apprend que Cipher la grosse méchante est quasiment responsable de leurs ennuis depuis le début.

Passé l'émotion de la disparition tragique de Paul Walker, le film est 2h15 d'action pure avec course poursuite, cascades complètement dingue et assourdissantes, plus un scénario plus élaboré cette fois ci dû à la présence de Theron (Excellente) que je vous laisse découvrir.

Fast & Furious 8 se distingue par deux grands moments, une séquence à New-York complètement hallucinante, avec des centaines de voitures qui arrivent de partout, (les propriétaires de voitures à téléguidage automatique y regarderont à deux fois) ce qui nous donne un truc dingue et rarement vu.

Puis, une course poursuite en Russie, sur un lac gelé avec sous marin nucléaire à la clé, si, si qui s'éternise devient invraisemblable mais complètement jouissif.

Au menu aussi, trahisons, coup bas et quelques surprises assez osées pour le genre, et les apparitions croustillantes d'Helen Mirren.

Bref, on ne change pas une formule qui gagne, Tyrese Gibson fait des blagues, le petit nouveau Scott Eastwood s'en sort bien et on prend plaisir à retrouver toute l'équipe au milieu des tôles froissées et autres cascades hautement réjouissantes. Et que dire de la méchante Cipher que l'on devrait retrouver bientôt vu la fin de l'histoire.

Après, huit films, Fast & Furious 8 continue de péter la forme et c'est tout le bien qu'on lui souhaite pour le futur, car après son démarrage canon, ce n'est pas prêt de s'arrêter.

Sid380
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 5 ans

Fast & Furious 8
Sergent_Pepper
3

F&F, une étude intégrale, 8/8 : Oncle Toretto, raconte-moi une histoire

[Avec plus de 5 milliards de recettes, F&F figure dans le top 10 des sagas les plus rentables de l’histoire du cinéma. L’occasion de pleurer sur le septième art, de se questionner sur ce qui fait...

Lire la critique

il y a 3 ans

35 j'aime

6

Fast & Furious 8
Sullyv4ռ
4

Fisté Furieusement : Torettort de t'en priver...

Family v Furiosa Soyons clair, je ne voulais pas aller le voir ce film ! Dans ma tête c'était déjà fait, je ne ferai pas parti de ceux qui accouraient voir le film et c'était très bien comme ça ...

Lire la critique

il y a 5 ans

26 j'aime

11

Fast & Furious 8
archibal
7

Diesel Gate

Ca fait maintenant plusieurs années que la saga "Rapides et furieux" a trouvé sa vitesse de croisière avec une recette rodée et toujours aussi efficace. On commence par une séquence d'intro pied au...

Lire la critique

il y a 5 ans

20 j'aime

4

Suicide Squad
Sid380
9

Critique de Suicide Squad par Sid380

Voici enfin ce fameux Suicide Squad ! Après plus d'un an de promo qui s'est intensifiée ces dernières semaines, suite au mauvais accueil de Batman V Superman, Warner espérait dans ce registre un...

Lire la critique

il y a 6 ans

4 j'aime

2

Spirit : L'Indomptable
Sid380
7

Critique de Spirit : L'Indomptable par Sid380

Nouvelle aventure de l'étalon Spirit après un premier opus cinéma sorti en 2002 et une série animée. Après les un peu trop délirants, Trolls 2 et plus réussi Les Croods 2, DreamWorks Animation...

Lire la critique

il y a 9 mois

3 j'aime

Jumanji : Next Level
Sid380
7

Critique de Jumanji : Next Level par Sid380

L'énorme carton surprise de 2017 appelait automatiquement à une suite que voici. Ne nous voilons pas la face, ce Jumanji : Next Level est plutôt une redite, on prend à peu près les mêmes et on...

Lire la critique

il y a 2 ans

3 j'aime

1