Affiche Faute d'amour

Critiques de Faute d'amour

Film de (2017)

Un Monde de salauds et de salopes

Une œuvre forte, pas toujours fine, mais un bon uppercut.Le film parle de la « fugue » d’un enfant, dû ou pas au divorce et à la haine de ses parents. Le film se met en place en une demi-heure on comprend les enjeux, c’est pas toujours très fin et on voit bien ce que le réalisateur veut nous dire : les hommes et les femmes sont tous des petits connards ultra nombrilistes qui ne... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar UnHommedeBien
8
UnHommedeBien ·

L'enfance : dernier bastion de la sagesse ?

Être en couple, c'est partager sa vie. Divorcer, c'est partager son couple. Quand cela passe par la revente de ses 85m³, c'est juste un petit drame du monde moderne, et ça signifie aussi un nouveau départ ailleurs, alors ce n'est jamais si terrible, n'est-ce pas ? C'est ce que Zvyaguintsev remet en cause. Quand le désamour (traduction littérale du titre) s'installe dans le couple et... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar Eowyn Cwper
6
Eowyn Cwper ·

La famille russe est un champ de bataille

âmes sensibles s'abstenir, ce film est dur, très dur. Il aborde sans complaisance, mais hélas sans exagération, la haine au sein d'un couple trop vite marié, trop vite parent avec l'enfant qui trinque au milieu. Un des traits les plus déplaisants de la Russie - j'allais dire contemporaine, mais en fait non : la littérature du XIXe siècle, un certain cinéma soviétique et les statistiques... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar openupandbleed
8
openupandbleed ·

Faute d’amour : entre silence et cri

Après Léviathan, Andreï Zviangintsev signe un nouveau drame remarquable qui oscille perpétuellement entre poésie et horreur. Aliocha, un enfant au manteau rouge sort d’une école, la caméra le suit. Il prend le chemin pour rentrer chez lui. Il découvre dans une forêt un ruban de rubalise, joue avec, le jette en l’air et transforme ce ruban oublié en élément de décoration coloré. C’est... Lire la critique de Faute d'amour

1 1
Avatar Armand_P
8
Armand_P ·

Désolation émotionnelle

L’hiver, froid, humide, triste, sinistre. Un enfant grimpe dans un arbre mort, comme si la vie cherchait son chemin en suivant un parcours sans espoir. C’est probablement cette voie que suit Faute d’amour, nouveau drame fort d’Andreï Zviaguintsev sur un pays et une société que le cinéaste observe en silence, non sans en pointer du doigt les travers et les errances. Depuis le... Lire la critique de Faute d'amour

1
Avatar JKDZ29
8
JKDZ29 ·

Critique de Faute d'amour par FrankyFockers

On le sait, Cannes s'est fait le festival spécialiste des films gonflettes, ces films d'auteur étouffant où le metteur en scène démiurge prend toute la place et condamne ses spectateurs et ses personnages à être les victimes de son imparable système, et dont la fin tombe souvent comme un couperet, coupant la tête des persos comme l'imaginaire des spectateurs. Les deux que je redoutais le plus... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar FrankyFockers
6
FrankyFockers ·

NELYUBOV

FAUTE D'AMOUR ou « Nelyubov » et « Lovelles » d’Andrey Zvyagintsev avec Maryana Spivak, Alexey Rozin, Matvey Novikov et d’autres… Ses parents sur le point de se séparer et de refaire réciproquement leurs vies, ont mis leur appartement en vente et n’échangent plus que des propos haineux, il est en couple avec une femme enceinte et elle entretient une relation. Aliocha 12 ans désemparé... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar Tirawa
7
Tirawa ·

Critique de Faute d'amour par Michaël Bruce

J’attendais la sortie DVD de FAUTE D’AMOUR avec beaucoup d'impatience car c'est le seul grand film que j’ai loupé au cinéma l’année passée. Histoire de couple en pleine rupture, FAUTE D’AMOUR s’orchestre comme un thriller familial dans lequel la tension augmente à chaque plan (merveilleuse photographie) et qui, contrairement à ce que pourrait attendre le public, désunit encore davantage le... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar Michaël Bruce
8
Michaël Bruce ·

La noirceur et la froideur en apesanteur

On peut voir ce film comme un conte moral et considérer qu’il décline sur un mode universaliste les périls de l’absence d’amour : ça se passe aujourd’hui à Moscou, mais ça aurait pu se passer n’importe où ailleurs et n’importe quand. Dans cette perspective, l’exercice s’avère d’une efficacité redoutable qui nourrit le drame jusqu’à un dénouement sans espoir. Ce point de vue n’est tout de même... Lire la critique de Faute d'amour

1
Avatar Félix Cheminet
8
Félix Cheminet ·

Critique de Faute d'amour par Ben Ric

Cette fois encore, il dresse un portait de la Russie actuelle à travers l’histoire d’un couple en instance de divorce et dont la victime collatérale va être leur enfant de 10 ans qui va fuguer et devenir introuvable. Au cœur de ce film, le déchirement affectif et la violence morale qui peut découler de la séparation d’un couple. On n’a pas oublié Nous ne vieilliront pas ensemble de Pialat ou... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar Ben Ric
8
Ben Ric ·