👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le Nanard de l'enfer !

Un quinzième degrés, certes, assumé, mais ce film est à voir au vingtième degrés.
Je veux pas savoir ce qu'ils ont du faire pour trouver de l'argent pour le monter mais rien que pour le plaisir de le critiquer, ce film est à voir.
Un chef d'oeuvre de plantade absolument délicieux.
Des blagues à la mord-moi-le-noeud, des références "quand tu doutes rajoutes en" et de la kitscherie "trop n'est jamais assez"
Foon
Fiaxhs
1
Foon

Critique de Foon par Fiaxhs

Je l'annonce, je préfère me faire émasculer que de revoir ne serait-ce que la BA de cette merde.

Lire la critique

il y a 12 ans

7 j'aime

3

Foon
lcs_hbr
1
Foon

Un film de Quiches.

Alors oui, peut-être que ce film est une critique acerbe et ironique de films traitant des "highschools" aux États-Unis, mais bordel. Putain de bordel. Les mecs sont français, alors pourquoi, bordel...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

Foon
Dust
10
Foon

Critique de Foon par Dust

Le Nanard de l'enfer ! Un quinzième degrés, certes, assumé, mais ce film est à voir au vingtième degrés. Je veux pas savoir ce qu'ils ont du faire pour trouver de l'argent pour le monter mais rien...

Lire la critique

il y a 11 ans

6 j'aime

1

Bye Bye Blondie
Dust
9

On ne dit jamais assez bien "au revoir"

Bye Bye Blondie est un film intime. Non pas par ce qu'il révélerait la vie de Virginie Despentes. Mais par ce qu'il touche en chacun de nous quelque chose qui n'a pas l'habitude d'être touché. Et...

Lire la critique

il y a 10 ans

26 j'aime

6

Les Craquantes
Dust
10

Critique de Les Craquantes par Dust

C'est la deuxième fois que je m'infuse cette série. Je pense le faire une fois par décennie. Je n'arrive toujours pas à croire que cette série fut diffusé à la télé américaine, il y a plus de 30...

Lire la critique

il y a 8 ans

22 j'aime

2

Just Kids
Dust
9
Just Kids

Because the night belongs to lust

Comment dire adieu à celui qui fût tout ? Avec pudeur et classe, Patti Smith raconte sa relation avec Robert Mapplethorpe, ami, amant, amour. Parfois tout cela. On y découvre New York, le froid, la...

Lire la critique

il y a 11 ans

20 j'aime

1