Affiche Frantz

Critiques de Frantz

Film de (2016)

Lie me a river.

Les personnages de François Ozon ont toujours eu à composer avec le mensonge ou la fiction : c’est l’occupation favorite du jeune lycéen dans Dans la maison, l’activité cachée de la jeune fille dans Lire la critique de Frantz

67 14
Avatar Sergent_Pepper
7
Sergent_Pepper ·

" Le vent se lève, il faut tenter de vivre"

Si l'on devait ajouter une couleur à la palette de François Ozon, une teinte qu'on ne lui connaît pas, ce serait celle de la subtilité ou du moins de la sensibilité. Le ton qu'il adopte dans Frantz surprend pour le réalisateur de "8 femmes" ou encore du plus récent "Une nouvelle amie" (sur un homme qui se déguise en femme et se définit lui-même comme un "chou-fleur", on a fait plus subtil).... Lire la critique de Frantz

37 11
Avatar eloch
7
eloch ·

Interminable deuil

Avant tout mitigé, perplexe et pas entièrement convaincu, me voici un peu embarrassé face à ce dernier projet de François Ozon, qui, osons le dire, n'est pas totalement clair et fait du sur-place. Premier candidat français au Lion d'Or à se présenter à la Mostra de Venise, le film mêle avec justesse la langue allemande à la langue française. Frantz... Lire la critique de Frantz

49 8
Avatar Blake 無
6
Blake 無 ·

La difficile étape du deuil

Difficile de parler de Frantz et de porter un avis sur le film sans déflorer les tenants et aboutissants de son intrigue. Oh, rien de renversant, pas de twist de la muerte en vue. Non, rassurez-vous. Mais révéler et analyser tous les ressorts du dernier effort de François Ozon reviendrait, si vous traînez par ici, à vous priver du ressenti relatif au chemin... Lire l'avis à propos de Frantz

27 10
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·

Quand les mensonges disent vrai...

Frantz. Le prénom d'un jeune soldat allemand mort au champ d'honneur. Un prénom résolument tourné vers la France, puisqu'il est constitué du radical "Franc", que l'on retrouve, germanisé, dans le nom "Französich", Français. Un prénom dont le corps qui le portait n'a pas pu être identifié, si bien qu'il repose anonymement dans une fosse commune et que sa sépulture ne recouvre aucun cadavre.... Lire la critique de Frantz

16 6
Avatar Anne Schneider
10
Anne Schneider ·

Anna

Il y a d'abord un peu de surprise à voir Ozon assumer avec "Frantz" une forme aussi classiquement sage, pour le meilleur (une indiscutable subtilité dans la représentation d'un pays vaincu, égaré entre deuil et soif de revanche, une véritable oreille musicale quant à l'utilisation des deux langues du film) et parfois le pire (le stéréotype toujours pénible du passage... Lire la critique de Frantz

9 2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·

Touchant et inspiré de bout en bout

François Ozon est certainement un des réalisateurs les plus intelligents du moment. Éclectique, curieux de tout, opportuniste, il aligne de très bons films et d'autres moins inspirés, plus racoleurs. Ici il s'empare d'une bonne histoire et s'attaque à un remake dont l'orignal fut réalisé par Lubitsch en 1932 se permettant même au passage de prolonger la trame avec un rebondissement abouti... Lire la critique de Frantz

8 4
Avatar Seemleo
9
Seemleo ·

Décrire plutôt que montrer. Indiquer plutôt que faire ressentir.

Après Gouttes d'eau sur pierres brûlantes, que j'ai très moyennement apprécié, Frantz constitue mon second contact avec François Ozon. Si les deux films sont tous deux tirés d'une pièce de théâtre, écrite par Fassbinder pour l'une et Maurice Rostand pour l'autre, seul le deuxième a... Lire l'avis à propos de Frantz

13
Avatar GigaHeartz
4
GigaHeartz ·

A chacun sa guerre...

Cinéaste français prolifique de grand talent, François Ozon revient cette année avec un film atypique, comme il aime à en faire. Un mélodrame franco-allemand, tourné à la fois en langue française et allemande, filmé dans un superbe noir et blanc tout en revenant de temps à autre à la couleur dans les moments les plus optimistes du film, le tout servi par des comédiens majoritairement... Lire la critique de Frantz

9
Avatar f_bruwier_hotmail_be
8
f_bruwier_hotmail_be ·

Mentez-moi d'amour.

Frantz est un homme allemand mort au combat dont la simple évocation hante les pensées de deux familles. L'une allemande, l'autre française. Dans le film de Ozon, contrairement au film de l'Autrichien Ernst Lubitsch (Broken Lullaby) dont il s'inspire, ou de L'homme que j'ai tué, la pièce de Maurice Rostand qui a inspiré Lubitsch, la caméra se place du côté de la jeune femme allemande... Lire la critique de Frantz

6 4
Avatar Echaper
8
Echaper ·