👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Voici certainement ce que Nicolas Boukhrief a fait de mieux... Certes moins estimé que Le Convoyeur ce polar made in France démarre pratiquement dans le feu de l'action, nous présentant un couple de jeunes flics chargés d'intervenir sur un étrange tapage nocturne dans les beaux quartiers parisiens. Formé par Cécile de France ( Julie ) et l'inattendu Fred Testot ( Simon ) le binôme sus-cité va peu à peu basculer dans les affres et autres cauchemars du monde de la nuit, suite à un tir d'autodéfense jugé préjudiciable par leurs supérieurs hiérarchiques. Afin de prouver leur innocence à l'encontre de l'agresseur ( Vincent Rottiers, ici simple silhouette mais néanmoins inoubliable...) Julie et Simon vont pratiquement devoir transgresser la déontologie du métier qu'ils représentent, s'embarquant vers un chemin des plus périlleux : de gardiens de l'ordre ils passent au statut de grands trafiquants de stupéfiants, jouant le rôle d'infiltrés au demeurant séduisants et socialement opaques et savamment cossus...

Le film est pour le moins efficace, doué de nombreux rebondissements et autres retournements de situation. Si Fred Testot s'avère plutôt crédible et attachant Cécile de France confirme une nouvelle fois son grand professionnalisme de comédienne, aux côtés d'une pléiade d'acteurs et d'actrices joliment savoureuse. Par ailleurs Julien Boisselier est impeccable en patron de boîte de nuit friqué comme pas permis, jouant ici un rôle de manipulateur au sourire aussi glacial que redoutable. Nicolas Boukhrief confirme son aspiration à rehausser le polar à la française à un niveau d'ambition particulièrement appréciable, au risque de parfois en faire un peu trop sur le plan des évènements et des cas de figure un tantinet bigger than life... Nous ne bouderons toutefois aucunement notre plaisir, tant l'envie et la générosité de cinéma du réalisateur s'avèrent tangibles à bien des moments. J'aime beaucoup.

stebbins
9
Écrit par

il y a 5 mois

Gardiens de l'ordre
HITMAN
6

Les Sphinx.

Ecrit et réalisé par le cinéaste Nicolas Boukhrief (Va mourire, La Confession), ex-journaliste et membre fondateur avec son ami d'enfance Christophe Gans du magazine Starfix consacré au cinéma de...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Gardiens de l'ordre
NicoBax
4

Critique de Gardiens de l'ordre par NicoBax

ça aurait pu être pas mal. ça aurait pu. Le souci, c'est que ça manque cruellement de réalisme pour un film qui joue la carte de la proximité avec ses personnages, l'histoire du super acide...

Lire la critique

il y a 11 ans

3 j'aime

1

Gardiens de l'ordre
HQL
6

Critique de Gardiens de l'ordre par L'Homme Qui Lit

Jolie surprise de Gardiens de l'ordre, sur deux gardiens de la paix obligés d'enquêter sur leur temps de repos dans le milieu des stup' afin de blanchir leur dossier sur une interpellation ayant mal...

Lire la critique

il y a 11 ans

2 j'aime

Hold-Up
stebbins
1
Hold-Up

Sicko-logique(s) : pansez unique !

Immense sentiment de paradoxe face à cet étrange objet médiatique prenant la forme d'un documentaire pullulant d'intervenants aux intentions et aux discours plus ou moins douteux et/ou fumeux... Sur...

Lire la critique

il y a plus d’un an

38 j'aime

11

La Prisonnière du désert
stebbins
4

Retour au foyer

Précédé de sa réputation de grand classique du western américain La Prisonnière du désert m'a pourtant quasiment laissé de marbre voire pas mal agacé sur la longueur. Vanté par la critique et les...

Lire la critique

il y a 6 ans

35 j'aime

8

Ma Loute
stebbins
3
Ma Loute

Parvenus chez les ch'tis

Une véritable pantalonnade, fortement poussiéreuse et sans finesse aucune. Si Bruno Dumont se concentre habituellement sur le milieu ch’timi - et ce dès La vie de Jésus, son très beau, limpide et...

Lire la critique

il y a 6 ans

21 j'aime

6