Gemini Cricket

Avis sur Gemini Man

Avatar Mike Öpuvty
Critique publiée par le

Will Smith n’a jamais brillé dans la SF. De Independence Day à After Earth en passant par I, Robot et I am Legend, ses tentatives sont toutes plus honteuses les unes que les autres... or le voilà qui revient cette année à la charge.

De son côté, Ang Lee, affable fabricant, a passé sa carrière à alterner le meilleur ( Garçon d’Honneur, Chevauchée avec le Diable ) le pire ( Tigre et Dragon, Lust, Caution, L’Odysée de Pi ) et le bancal totalement médiocre et passable... c’est immédiatement dans cette catégorie que tombe Gemini Man.

Un elevator-pitch assez foireux, au développement de scénario grossier, servi par une mise-en-image hasardeuse, semi-amateure, en tout cas jamais très claire ni franchement spectaculaire...

Le grand final est même un anticlimax des plus bande-mous de la planète... avec de nouvelles révélations éventées depuis de longues minutes et des surprises si peu engageantes qu’on ne peut que bailler d’ennui.

Pourtant, du spectaculaire on nous en vend du rêve par pleines poignées : « 120 images secondes ! Une révolution ! Venez en prendre plein les yeux sa mère ! »
Effectivement augmenter la cadence d’images par secondes permet une précision dans le mouvement qui explose les limites de nos habitudes visuelles, mais hélas pour nous Ang Lee n’est pas un cinéaste visuel...

Je n’irai pas jusqu’à dire qu’il n’a pas de vision, il en a une, mais ça n’en est pas franchement une bonne... son découpage est aléatoire, et pour 5 ou 6 plans qui impressionnent il reste deux heures d’approximations, de sauts d’axes à peines dignes d’un étudiant en première année d’école de cinéma, et pour une production Bruckheimer, Gemini Man est chiche en action. Trois pauvres bagarres à se mettre sous la dent, qui ne sont pas franchement originales ni ragoûtantes...

Par voie de conséquence, tant que de vrais cinéastes ne se plongeront pas dans le HFR, ça ne sert à rien de s’emballer.
L’été dernier Tsui Hark a livré Detective Dee 3, mais hélas il n’a pas été exploité en HFR en France... à mon avis la solution elle est plutôt à chercher de ce côté là...

Alors Gemini Man, pauvre film mineur, rentrera dans l’Histoire pour deux raisons :
1/ il est le meilleur film de SF de Will Smith, un vrai miracle !
2/ il ouvre la voie à distribuer plus de films en HFR, donnant (quarante ans trop tard) raison à Douglas Trumbull.

Chapeau bas...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 201 fois
4 apprécient

Autres actions de Mike Öpuvty Gemini Man