Affiche Gentleman Jim

Critiques de Gentleman Jim

Film de (1942)

It's not over 'till it's over

Avant Rocky, avant Raging Bull, il y avait Gentleman Jim. Perle ultra-classieuse dans la carrière de taulier de Raoul Walsh, Gentleman Jim est un film réussi de bout en bout, drôle et touchant, dynamique et moderne. Voilà, trois lignes de critique et je ne sais plus quoi écrire, j’ai déjà lâché le morceau. Bigre. Replaçant la boxe, le sport des gentlemen, dans un contexte absolument génial, la... Lire la critique de Gentleman Jim

10
Avatar Lt Schaffer
9
Lt Schaffer ·

Gentleman Flynn

En ce temps là les cinéastes croyaient au "rêve américain" et il existait des acteurs de la trempe de Flynn pour en assumer l'insolente incarnation. En ce temps là un homme du peuple, un boxeur vaincu pouvait faire preuve d ' élégance, de noblesse morale, voire de fair play, sans que le cynisme vienne tout gâcher avec une subtilité de brute. En ce temps là un récit linéaire... Lire l'avis à propos de Gentleman Jim

9
Avatar PhyleasFogg
8
PhyleasFogg ·

Une histoire de châtaignes

À la sortie de ce film, Raoul Walsh avait déjà un grand parcours en tant que cinéaste américain et avait déjà fait tourner pas mal de vedettes que tout passionné doit connaître telles que Humphrey Bogart, Robert Mitchum et Errol Flynn (qui est la vedette du film en question), tout en passant par John Wayne ou... Lire l'avis à propos de Gentleman Jim

20 5
Avatar LOSTpedia
8
LOSTpedia ·

Paging Mister Corbett

La première qualité de Gentleman Jim, c'est son rôle-titre, Errol Flynn, divin Apollon au charme suprême, capable de faire douter le plus irréductible des hétérosexuels et de renvoyer au placard les Robert Redford, Brad Pitt et autres beaux gosses du septième art qui se sont succédés devant nos yeux tout au long du 20ème siècle. Cet acteur qui a surtout laissé sa trace dans nos mémoires pour... Lire l'avis à propos de Gentleman Jim

14
Avatar gallu
7
gallu ·

Gentleman Jim (1942)

Il s'agit d'un film en noir et blanc. Le scénario s'inspire d'une histoire vraie : celle du boxeur JJ Corbett. L'histoire se déroule à la fin du 19ème siècle à San Francisco notamment. Elle illustre parfaitement le mythe de la réussite à l'américaine : Corbett est fils d'immigrés et est un simple employé de banque. Mais il est surtout très ambitieux : il veut réussir. Il réussit à... Lire la critique de Gentleman Jim

4
Avatar greenwich
8
greenwich ·

Un sourire aussi ravageur que son crochet du gauche !

Réjouissant film que ce « Gentleman Jim » ! Baignant dans une bonne humeur constante, qui nous fait penser au meilleur de Capra, voilà du cinéma hollywoodien comme je l'aime ! Il faut en premier lieu saluer la performance d'Errol Flynn, qui incarne littéralement son personnage. Un sourire charmeur, un brin d'arrogance fort heureusement doublé d'une certaine modestie liée à ses origines on ne... Lire la critique de Gentleman Jim

3
Avatar Arthur Debussy
10
Arthur Debussy ·

Yes, we can !

La boxe au cinéma, c'est un peu comme les scènes dans des bars ou des saloons, dès lors que c'est correctement mis en scène, cela fonctionne à tous les coups avec moi. Et ici, Raoul Walsh ne se contente pas de nous livrer un film correct, c'est bien face à un chef d'œuvre hollywoodien que nous sommes en présence. Le récit relate l'ascension de James J. Corbett, considéré comme le père... Lire la critique de Gentleman Jim

3 1
Avatar Kevin R
10
Kevin R ·

Critique de Gentleman Jim par AMCHI

Le charme du film tient essentiellement dans Errol Flynn très pris par son rôle de sympathique petit employé de banque qui va devenir une vraie terreur du ring. Agréable à voir mais sans plus. Lire l'avis à propos de Gentleman Jim

5 8
Avatar AMCHI
6
AMCHI ·

Critique de Gentleman Jim par Caine78

Que le spectateur se rassure, les biopics existaient avant le 21ème siècle! Cela dit, il faut le reconnaître : qu'ils étaient plus flamboyants!! L'un des meilleurs exemples est justement ce "Gentleman Jim". Pas de grand discours, certes un peu patriotique, n'hésitant pas parfois à jouer la carte de l'émotion... et alors? Il est devenu quasiment impossible de retrouver cette passion, ce... Lire la critique de Gentleman Jim

Avatar Caine78
9
Caine78 ·

Critique de Gentleman Jim par Blockhead

Autour d'Errol Flynn, étourdissant en Rastignac accroché à son rêve américain, Raoul Walsh dirige une épopée d'une extraordinaire richesse, tant du point de vue sociologique que psychologique. Un film d'histoire, d'amour et de boxe, flamboyant, fascinant et jubilatoire qui, à bien des égards, a contribué à faire du cinéma un noble art. Lire l'avis à propos de Gentleman Jim

Avatar Blockhead
10
Blockhead ·