Être sobre nuit gravement à la santé.

Avis sur Grabbers

Avatar Pravda
Critique publiée par le

Ben en voilà une bonne surprise !

Car jusqu’à hier soir, je n’avais aucunement entendu parler de ce film et c’est en tombant par hasard sur la bande annonce (au sens figuré, cela va de soi) que le synopsis (Des irlandais finissant ronds comme des queues de pelle afin de lutter contre des aliens vindicatifs munis de moult tentacules) et l’apparence décalée et sans prétention des images m’ont fait me dire « Allez hop ! Ce soir c’est pieuvre à la bière ! ».

Que dire si ce n’est qu’il m’en a bien pris, car, sans être le meilleur film de l’univers tout entier, voir plus, force est d’avouer qu’il ne s’en sort pas mal du tout.

Pour les récalcitrant de l’extra-terrestre, les rebutés du tentacules, pas de soucis, l’humour « so british » qui fait presque toujours mouche et se permet même un peu de cynisme sur les tensions irlandaises entre catholiques et protestants (via le personnage du curé, notamment) fait que l’on est face à une comédie réussie, et bien que les personnages soient assez stéréotypés, ils n’en demeurent pas moins attachants.

Pour les allergiques à l’humour anglais, no problem (oui je place tout mon vocabulaire anglais pour fanfaronner un peu) car le côté science-fiction, bien que suivant une trame assez classique, est efficace, notamment grâce aux effets spéciaux (très) réussis pour une moyenne production. J’ai été assez surprise, m’attendant à du monstre de série Z, ce qui est ma foi bien sympathique aussi, mais ici le monstre est crédible et… dégoûtant, il faut bien l’admettre, avec ses tentacules ressemblant à des lombrics (y a-t-il plus abject que les lombrics ? Je ne pense pas).

En gros on a un film qui ne se prend jamais au sérieux, divertissant et bien fichu. On a des irlandais qui boivent (pléonasme) pour lutter contre le mal venu d’ailleurs et c’est assez sympathique de voir ça sans « BUVEZ AVEC MODERATION » s’affichant en néons rouges clignotant partout.

A voir pour passer un bon moment (et avoir furieusement envie de se jeter sur la première bière innocente qui passe).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1109 fois
48 apprécient

Autres actions de Pravda Grabbers