Hellboy : Pourquoi il existe ?

Avis sur Hellboy

Avatar Teslax
Critique publiée par le

Hellboy a toujours été un personnage de comics très populaire dans le monde et plus particulièrement aux États-Unis ou il se sera démarqué des autres. Ce que G. Del Toro avait alors compris lorsqu’il fit l’adaptation de ce personnage au cinéma. Elle n’avait certes pas autant marché que ce qu’il pouvait concevoir, mais cela a donné un réel bijou pour les fans aguerris. Alors quand «Hellboy» a été annoncé pour 2019, beaucoup se posaient des questions concernant l’utilité d’un tel projet. Cette fois ci réalisé par N. Marshall, que vaut donc cette nouvelle aventure du démon rouge ?

Lors de la première scène du film où l'on raconte l'histoire des événements qui vont se produire plus tard, on sait directement que ce nouveau «Hellboy» va être très dur à regarder... et c'est le cas. En effet, dès le commencement on a l'impression de voir un mauvais nanar tant la séquence est burlesque ( un fond noir et blanc mal dirigé, acteurs en surjeux, effets spéciaux immondes ). Tous ces défauts vont évidemment se révéler être dans l’entièreté du long métrage. Car tout d'abord, faire des effets spéciaux comme ceux que l'on voit dans le film en 2019 est tout simplement inadmissible surtout avec un tel budget. Les monstres sont horribles ( G. Del Toro en tremble encore ) dans le sens où le numérique donne cette forme absolument hideuse aux abominations à l'image de la fée cochon ou encore des monstres qui sortent de la bouche d'Alice. Le film est également gratuitement gore ce qui amusera certainement les adolescents en manque de violence visuelle, mais c'est ici tellement lourd qu'on apprécie encore moins ce film. La prouesse du film est quand même d'avoir rendu le maquillage de Hellboy beaucoup moins réussis que dans les précédents films réalisés plus de 10 ans auparavant. Là où G. Del Toro avait rendu son œuvre authentique, c'est de par son amour pour les monstres et de l'importance qui leur donnait, dans ce film on voit bien que rien n'a été fait avec le cœur et c'est là le principal problème du film. Scénaristiquement, le film se dirige dans tous les sens et toutes les scènes n'ont aucun lien entre elles et parfois ne servent quasiment à rien ( la scène avec les chasseurs de géants n'était présente que pour nous montrer une scène de combat en numérique très mal faite n’amenant à aucun fil conducteur dans le scénario ). La méchante est incarnée par M. Jovovich qui n'a décidément plus du tout le talent qu'elle avait avant et c'est bien dommage. Son rôle de méchante du film n'est absolument pas crédible et n'est pas du tout pertinent dans le sens où son personnage est méchant parce qu'elle est méchante, ce qui n'est pas vraiment intéressant. Les acteurs ne sont d'ailleurs globalement pas à fond dans leurs rôles, on pourrait retenir que la performance de I. McShane et encore... D. Harbour n'est pas du tout bon dans le rôle de Hellboy sûrement dû à un maquillage qui cache complètement sa performance. Pour le reste des acteurs on a l'impression que ça déteint plus d'une erreur de casting plutôt que de l'acting. En effet le rôle d'Alice ( S. Lane ) et Ben Daimio ( D. Dae Kim ) n'ont pas du tout la gueule de l'emploi ce qui fait encore une fois tâche dans l’œuvre. Enfin, on retiendra encore une fois que la mode de faire de la comédie dans des films de super-héros/comics commence vraiment à être lourd tant le film nous montre que ce n'est pas intéressant pour la dramaturgie du film.

«Hellboy» version 2019 n'aurait jamais dû exister c'est un fait. Le film aurait pu être intéressant avec une approche plus sombre de l’œuvre originale contrairement à ce qu'aurait pu faire G. Del Toro, mais il n'en est rien. Le film est ramassis de bêtise idiote sûrement dû à des producteurs avides de faire quelque chose comme tous les autres. C'est donc une œuvre oubliable qui va devoir faire le deuil du personnage de Hellboy pendant encore un bout de temps malheureusement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 23 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Teslax Hellboy