Affiche Hiver 54, l'abbé Pierre

Critiques de Hiver 54, l'abbé Pierre

Film de (1989)

La part des pauvres.

Repassait hier soir à la télévision ce film un peu maladroit, un peu guindé, et en même temps un peu trop spectaculaire (c’est-à-dire sachant bien là où il faut appuyer pour émouvoir) mais qui, en même temps, met en scène un si grand personnage qu’on n’a pas le cœur de lui reprocher quelques défauts de construction et de mise en scène. Au fait, il y a tout de même quelque chose d’un... Lire la critique de Hiver 54, l'abbé Pierre

3
Avatar Impétueux
6
Impétueux ·

Pour la mémoire.

Le film ne raconte pas la vie de l'abbé Pierre, mais les circonstances qui l'ont emmené à créer la fondation Emmaüs. Comme on le verra, cette naissance a été créée dans la douleur, avec la mort d'un nourrisson durant l'hiver 1954, retrouvé mort de froid et qui va provoquer un profond bouleversement chez l'abbé. Interprété par un magnifique Lambert Wilson, Hiver 54 se veut être un film... Lire l'avis à propos de Hiver 54, l'abbé Pierre

3
Avatar Boubakar
6
Boubakar ·

Magistral

Un film magnifique, émouvant, poignant, parfaitement servi par un Lambert Wilson impeccable, qui a su rendre au personnage toute sa complexité, tant par sa douceur, sa patience, que par sa pugnacité, sa force de conviction. On se sent aussi dans la peau du personnage quand dépassé par les évènements, on tombe dans la tentation de croire qu'il n'aurait mieux valu rien faire. Les politiques,... Lire la critique de Hiver 54, l'abbé Pierre

3
Avatar Aptiguy
9
Aptiguy ·

UN COEUR EN HIVER

Imagine all the people. Mon Dieu...pourquoi ce film raté? L'abbé chamelle n'a pas prise. Le barbu au béret filmé avec des moufles. Nourrir le mythe de l'abbé au détriment d'un cinéma plaisant. Un permis de vivre vaut un permis de filmer. Denis Amar contre l'oubli, contre l'asphalte, l'addition et au lit. Lire la critique de Hiver 54, l'abbé Pierre

Avatar David Moreau
3
David Moreau ·

Ou tout ce qui ne faut pas faire au cinéma

Bien pour l'hommage et pour la prestation assez correcte de Lambert Wilson. Sinon, hormis le fait de nous présenter le combat de ce grand homme, le film en soi ne casse vraiment pas des briques. Les dialogues sont basiques et trop académiques, les prestations des comédiens sont tout juste moyennes, la plupart des scènes sont beaucoup trop théâtrales et souffrent d'un manque évident... Lire la critique de Hiver 54, l'abbé Pierre

Avatar Citlal
5
Citlal ·