Trop mou pour un final !

Avis sur Hunger Games : La Révolte, partie 2

Avatar Rémi_Rossi
Critique publiée par le

Jamais réellement emballé par les films de cette saga adaptée des romans de Suzanne Collins, j'attendais donc ce final avec appréhension, en espérant que peut-être enfin, pour leur dernière manche, les aventures de Katniss allaient être véritablement savoureuses. Mais même si l'histoire du livre original est particulièrement bien retranscrite à l'écran, que les décors sont indéniablement très beaux et les effets spéciaux assez réussi, il n'en reste pas moins un film long, rébarbatif et par moment ennuyeux. Pour un final scindé en deux parties, et après une première salve également longuete mais qui paraissait nécessaire pour introduire correctement les évènements qui se dérouleraient dans ce dernier chapitre, on n'était en droit d'attendre un film trépidant et palpitant. A quoi sert donc le fait d'avoir coupé la trame en deux si la seconde moitié est presque aussi laborieuse que la première, et se traine à nous expliquer un plan d'attaque sur prêt de 45 minutes, alors que tout cela aurait dû déjà être fait dans la première partie. Vingt minutes à tout casser de scènes vraiment intenses ne suffisent largement pas pour un final, surtout qu'il y avait matière à bien plus de scènes de combat. Je passe peut-être pour un rabat-joie et un mec qui veux voir que de l'action, mais pour ce coup là, oui je l'admet c'était de la bonne bataille que je voulais voir avant tout. Car oui les états d'âme lourdingues de Katniss, qui par ailleurs est une héroine que j'ai toujours trouvée très tête à claques, ne m'interessent guère, sachant que cela fait déjà 4 films que mademoiselle Everdeen trompe Gale avec Peeta sous les yeux de Gale, et que Gale trouve ça tout à fait normal. J'ai toujours trouvé ce triangle amoureux totalement ridicule et absolument initeressant car jamais les deux prétendants de la belle ne s'affrontent à ce sujet, ce qui aurait pû donner à la saga encore plus de crédit et d'nteret, mais même pas ! Les personnages sont vides et n'insuflent aucune émotion, même si ils essaient tant bien que mal de nous émouvoir parfois, et de plus, ils sont très mal dévellopés, ce qui m'empêchera durant toute la saga, de ressentir pour eux ne serait-ce qu'une bribe de compassion. Reste le président Snow, interprété par l'excellent Donald Sutherland, qui est là pour apporter un peu de souffle à l'ensemble à l'image de Woody Harrelson ou encore Phillip Seymour-Hoffman qui font ce qu'ils peuvent pour sauver les meubles. Mais même eux sont à la tête de personnages sous exploité et au passé à peine éffleuré. Que sait on concrétement du Président Snow, qui est pourtant le pilier central de l'histoire ? Pas grand chose il faut bien le reconnaître.
Pour en revenir au film en lui-même, il n'est pas complètement raté car il bénéficie heureusement d'une réalisation belle et soignée comparée à la catasptrohe que nous avait pondu Gary Ross pour le premier volet en 2012, qui souffrait d'un mode caméra à l'épaule frustrant à donner la migraine. Fort heureusement, Francis Lawrence à l'oeuvre depuis le second film ne souffre pas de convulsions, car autrement j'aurais abandonner l'affaire depuis longtemps. Quant aux scènes d'action donc, dans ce dernier volet, elles sont donc certes trop rare pour nous tenir véritablement en haleine, mais particulièrement savoureuses, la scène dans les égouts est formidable même si elle n'a rien de révolutionnaire. La bande-originale comporte aussi quelques pépites mais qui ne sont pas destinées à restées dans les annales pour autant. Bref vous l'aurez compris j'ai bien trop de reproches à faire à ce dernier Hunger Games, que ses qualités sont ensevelies dessous. C'était le dernier round et il aurait fallu faire preuve de beaucoup plus de punch. Le rytme est très mal maitrisé, nous faisant sans cesse passé de l'ombre à la lumière. On se dit que les choses bougent enfin, pour au final faire retomber la tension avec des dialogues sentimentalistes sans saveur.
J'avais tout de même une attente concernant une scène en particulier, si je vous dis parachute et ce qui vient après les gens ayant vu le film ou lu le livre sauront surement de quel événement je veux parler. Et bien même ça, c'est raté et affreusement sous traité, alors que c'était le seul véritable événement majeur de l'histoire ! La saga Hunger Games se termine donc sans avoir réussi à me séduire vraiment, avec des films, des personnages, des situations et un univers d'une platitude fortement regrettable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 311 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Rémi_Rossi Hunger Games : La Révolte, partie 2