Il était une fois un Classique qui avait du mal à passer....

Avis sur Il était une fois en Chine

Avatar MarlBourreau
Critique publiée par le

Presque 8,5 de moyenne chez mes éclaireurs. Des critiques élogieuses à n'en plus finir. Des recommandations en veux-tu en voilà. Une véritable aura de film culte émane de ce film mais pourtant je sors plus que mitigé de ma séance de visionnage. Il faut dire que j'en attendais beaucoup compte tenu de toutes les éloges que j'en avais lues...en attendais-je trop ? Peut-être.

Il était une fois en Chine raconte l'histoire vraie, et cinématographiée, de Huang Feihong, un médecin acuponcteur adepte des d'arts martiaux et ayant été confronté à l'oppression coloniale durant le XIXe siècle. Le film est sorti en 1991 et il se peut que ce facteur ait impacté mon feedback de l'oeuvre.

En effet, bien que j'affectionne le cinéma coréen, HK ou japonais, du haut de ma maigre connaissance du cinéma asiatique, j'ai beaucoup de mal avec le cinéma chinois. Je le trouve pataud, télé-câblé et trop décalé à mon gout. Le fait que ce film ait presque 25ans n'aide en rien dans le sens où bon nombre de scènes me laissent pantois; est-ce de l'humour ne fonctionnant pas sur moi ou bien est-ce une scène , estimant être mal vieillie, que je ne suis pas en mesure d'apprécier à sa juste valeur ?

Je reconnais à Il était une fois une fois en Chine l'indéniable intelligibilité de proposer une fabuleuse fresque historique opposant valeurs ancestrales chinoises et joug colonialiste mais il n'empêche que la manière de me présenter ces faits me reste en travers de la gorge. Il se peut que la V.F. ait joué dans mon rejet de cette représentation mais en l'état j'ai la désagréable impression d'avoir subi des scènes surjouées et reposant sur un ressort comique me laissant de marbre.

Je reconnais volontier que ce film bénéficie de décors et de costumes de toute beauté nous transportant sans mal dans une Chine en transition économique et sociale mais je ne peux m'empêcher de me remémorer de longs moments estampillés du sigle de l'ennui et du désappointement. Le ton général de l'oeuvre n'a pas réussi à me transporter totalement. J'en viens presque à regretter de ne pas m'être retrouvé face à un vrai film-docu historique...

J'ai bien dit "presque", car Tsui Hark sait tenir une caméra et ça se voit. Les combats sont admirablement bien chorégraphiés et offrent des séquences absolument sublimes. Je pense notamment à un affrontement sous la pluie qui couche sans sourciller tous ses prétendants au style, et notamment Grandmaster de W.K. Wai ..., un autre réal' chinois avec lequel j'ai beaucoup de mal...

Tsui Hark nous gratifie ici d'affrontements à la fois stylés mais également parfaitement calibrés et, surtout, lisibles en toutes situations. Bien sûr on ne peut échapper aux sacrosaints câbles pour faire virevolter avec grâce des acteurs concernés et talentueux mais contrairement à un Tigre et Dragon qui abuse du procédé, le réalisateur, ici, sait trouver le juste milieu entre fantasme martial et onirisme punchy.

Non content d'être réalisé avec soin, Il était une fois en Chine est un bon film d'arts martiaux. Cependant, et malgré son statut de film culte, je pense qu'il ne plaira pas à tout le monde. Le ton général insufflé à l'oeuvre ne peut laisser indifférent. On peut se montrer indulgent vis-à-vis du poids des années mais tout le monde n'est pas capable d'accepter sans broncher la vision cinématographique d'une culture étrangère qui, en plus,est globalement orientée pour jeter l'opprobre sur le méchant colon occidental.

Même si pour moi Il était une fois en Chine a vieilli, je ne regrette pas de l'avoir visionné. Ne serait-ce que pour la leçon de mise en scène lors des combats et la beauté de l'environnement (décors et costumes) tout au long de l'oeuvre. Un film à voir. Ne serait-ce que pour avoir un point de comparaison avec les productions contemporaines.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 270 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de MarlBourreau Il était une fois en Chine