Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Bande-annonce
Affiche Il était une fois la révolution

Il était une fois la révolution

(1971)

Giù la testa

12345678910
Quand ?
7.9
  1. 9
  2. 6
  3. 17
  4. 57
  5. 153
  6. 549
  7. 1617
  8. 2308
  9. 1196
  10. 515
  • 6.4K
  • 605
  • 2.9K

Mexique, 1913. Juan Miranda a toujours rêvé de dévaliser la banque centrale de Mesa Verde et voit en John Mallory le complice idéal pour son braquage.

Casting : acteurs principauxIl était une fois la révolution

Casting complet du film Il était une fois la révolution
Match des critiques
les meilleurs avis
Il était une fois la révolution
VS
Baisse la tête, Camarade !

Arrivé au bout, l'énorme Sergio Leone avait juré que l'on ne l'y reprendrait plus. Pourtant, après avec songé à Sam Peckinpah, il prit, le mors aux dents, la direction de ce Western Zapata - et non pas Zavatta -, coupant l'herbe sous les pieds des habitués du genre. Bien lui en a pris, il livre avec ce film une violente et magistrale baffe dans la tronche des Révolutions et révolutionnaires de tout poil. Coburn - Mallory, l'Irlandais, sa bécane et ses pétards- et Steiger - Miranda, le...

91 32
Mèche courte

Sans aucun doute le plus mauvais western spaghetti de Sergio Leone, pour ne pas dire le plus mauvais western spaghetti tout court malgré deux acteurs très estimables certes, surtout Rod Steiger dont le talent et la versatilité ne sont plus à démontrer. En dehors qu'il soit long comme un jour sans pain -même s'il n'est pas aussi long que d'autres oeuvres du réalisateur italien- et que les minutes comptent triple (carton plein au Scrabble), le désagrément est aussi et surtout auditif... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

2
Critiques : avis d'internautes (80)
Il était une fois la révolution
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
C'était une mèche courte

Antépénultième film officiel de Sergio Leone - il co-dirigea Mon Nom est Personne, mais il n'est pas crédité au générique, Giu la Testa fait figure d'ovni dans la filmographie de Leone. Dans ses films précédents, il n'est en effet question que de prises de tête entre des mecs plus retors les uns que les autres, qu'ils soient bons ou truands ; ici, Leone revient à une vision plus classique du... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

76 16
Avatar PFloyd
9
PFloyd ·
Ce n'est pas qu'un western

Bien que ce film soit un des plus beaux westerns que j'ai vu, il n'en reste pas moins également une superbe critique de la société. En effet, derrière ce western dirigé de manière magistrale, Sergio Leone pointe du doigt la façon dont sont vu les pauvres dans la société américaines, le mépris auquel ils peuvent être confrontés. Il traite aussi de l'engagement dans une cause, avec ses bons et... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

6 1
Avatar zx6r4
9
zx6r4 ·
Découverte
Paradis Perdu

Depuis Per un pugno di dollari, il y a toujours une part d'émotion plus ou moins grande dans le cinéma de Sergio Leone alors qu'il met en scène un monde violent et brutal, ce qui se ressent encore plus lorsqu'il tourne son dernier western, Giù la testa, où une touchante mélancolie va s'inviter à un chapitre historique sanglant. C'est d'abord une épopée et aventure... Lire la critique de Il était une fois la révolution

49 12
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·
L’écorche des héros.

Il était une fois la Révolution ( Titre voulu par Leone mais qui n'existe que dans sa version française, et dont le titre original, Duck you, sucker ! annonce davantage la couleur) commence comme une farce dans laquelle Leone prendrait tous les ingrédients les plus outranciers de son cinéma pour les servir à qui les attends : jets d’urine en plan initial,... Lire la critique de Il était une fois la révolution

52 3
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·
"La Révolution n'est pas un dîner de gala "

Gros plan sur un jet d’urine, incartade tout aussi bouffonne que transgressive, l’ouverture d’Il était une fois la Révolution donne le ton d’une satire grossière du western zapatiste : l’introduction d’un péon outrageusement moqué et méprisé qui reprend sa revanche sur la bourgeoisie. D’un naturel anarchiste et méfiant des idéologies politiques, Sergio Leone n’a jamais apprécié la propagande... Lire l'avis à propos de Il était une fois la révolution

31 21
Avatar Wirn
9
Wirn ·
Toutes les critiques du film Il était une fois la révolution (80)
Bande-annonce
Il était une fois la révolution
Vous pourriez également aimer...