Tu ne tueras point

Avis sur Impitoyable

Avatar Vincent_Ruozzi
Critique publiée par le

Dans les années 90, l’âge d’or du western est révolu. Ce genre cinématographique a su se renouveler et ainsi, traverser les âges avec les westerns classiques des années 40 et 50, puis le genre spaghetti des années 60 met en premier plan le cinéma européen avec Sergio Leone et enfin le western crépusculaire des années 70. Clint Eastwood est le réalisateur incontournable de cette dernière période. Un anti-héros, une violence omniprésente et l’errance des personnages cherchant à fuir les vieux démons du passé sont des thèmes que le réalisateur sait parfaitement mettre en scène.

Dans un bordel miteux d’une bourgade appelée Big Whiskey, un cri court dans la nuit. Ce cri est poussé par une des prostituées de la ville lorsqu’elle se fait taillader le visage par un client. Little Bill, le shérif, met à l’amende l’homme et le jeune homme qui l’accompagne. Les prostituées, elles, réclament du sang. Après s’être toutes cotisées, elles promettent une récompense de 1000 dollars à celui qui tuera les deux hommes. Un ancien hors-la-loi, Munny, reconverti en éleveur de cochons est approché par le Kid, un jeune homme qui propose de s’associer avec lui pour toucher la prime. Munny accepte et va proposer à son ami Logan de les accompagner. Le trio, confiant, s’en va commettre le crime qui leur permettrait de toucher la prime. Mais l’impitoyable Little Bill règne sur sa ville et veille au grain.

Clint Eastwood interprète Munny, le tueur repenti. Ce personnage ambivalent, dont l’évocation du passé ne peut le rendre totalement bon, colle très bien avec l’acteur. Morgan Freeman interprète Logan, le partenaire de Munny. Son caractère calme et prudent en fait le compagnon de voyage idéal. Le rôle le plus marquant est celui du shérif Little Bill. L’interprétation de Gene Hackman lui valut d’ailleurs l’Oscar du meilleur second rôle masculin. Veillant sur sa ville d’une main de fer, Little Bill n’est pas du genre à s’encombrer d’un gant de velours.

La violence dans Impitoyable ne laisse aucune place aux concessions. Il y a celle gratuite et sadique de Little Bill. Mais il y a surtout la violence suggérée, racontée. Que ce soit celle du passé avec les actes de Munny ou lors de l’action avec certaines scènes aux conséquences graves, cette violence image parfaitement le caractère impitoyable de certains personnages.

Le film, récompensé par 4 Oscars dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur, ne laisse aucune place au manichéisme des westerns classiques. Impitoyable est un western incontournable et l’un des meilleurs films de Clint Eastwood.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1815 fois
49 apprécient

Vincent_Ruozzi a ajouté ce film à 5 listes Impitoyable

Autres actions de Vincent_Ruozzi Impitoyable