👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Tom Hanks retourne dans la peau de Robert Langdon pour combattre des terroristes menés par un milliardaire mégalomane soucieux de régler les maux de l'humanité avec un virus mortel.

Dure journée pour Robert Langdon, il se réveille dans un hôpital avec une commotion cérébrale, un trou de mémoire de plusieurs jours, un mail douteux, la police italienne et une agence gouvernementale à ses trousses. Qui plus est, il retrouve dans ses vêtements un conteneur estampillé "Risque Biologique". Grosse ambiance !

Complètement sonné, il songe dans ses rêves et moments d’égarement à l'enfer. Et justement, l'énigme se cache dans la conception infernale que Dante a fait sept siècles plus tôt. Seule complice, Sienna Brooks, médecin présente au réveil du professeur Langdon à l'hopital. Elle-même passionnée par le poète Italien, ils vont s'embarquer dans une course contre la montre entre Florence, Venise et Istanbul pour découvrir qu'une organisation terroriste veut faire dans l'humanitaire en réglant le problème de la surpopulation par un virus mortel.

Au casting, le duo Tom Hanks et Felicity Jones fait son effet, on retrouve cette même complicité des deux personnages principaux qui m'avait personnellement séduit dans les autres opus. A leur poursuite, Omar Scy, et un jeu d'acteur qui peine encore et toujours à me convaincre et Sidse Babett Knudsen, dont le personnage permet de découvrir un peu plus le passé de Robert Langdon. Et dans ce florilège de rôles, une chose est sûre, méfiez-vous de chaque personnage, on ne sait jamais qui va vous tendre la main ou vous poignarder.

Comme dans tous les opus, on retrouve des enquêtes sous fond de symbolique et d'histoire, cependant, ce dernier film semble plus timide, les grands moments de réflexions de Robert Langdon accompagné de l'orchestre de Hans Zimmer, d'une imagerie léchée et de flash-back sur le passé se font plus rares pour laisser place à des hallucinations mettant en scène l'enfer et ses horreurs dantesques. Pourquoi pas, après tout l'enquête se fonde sur Dante et sa conception imagée des limbes, mais ce thème aurait pu pour ma part être bien plus exploité que par de simples bribes, aussi spectaculaire soit-elle. L'investigation manque elle même parfois de clarté et il est facile de se retrouver perdu, contrairement à DaVinci Code et Anges et Démons.

Pour autant, l'intrigue est excellente, je me suis retrouvé scotché, parfois angoissé par la menace qui pèse tout au long du film, et ça, c'est plutôt rare.

Je reste personnellement conquis par cette dernière réalisation, même si je fais de nombreux parallèles avec les deux premières adaptations, qui sont pour ma part des chefs-d’œuvres. A la sortie du cinéma, je ressentais un peu comme un manque, cela ne m’empêchera pas de savourer encore et encore Inferno.

AurlienGlabas
7
Écrit par

il y a 5 ans

1 j'aime

2 commentaires

Inferno
Behind_the_Mask
3
Inferno

The Purge

Le sujet est des plus classiques, mais il pouvait donner lieu à quelque chose de sympathique, avec l'illusion du terrorisme utopiste qu'il charrie, de cette purge pour le bien de l'humanité. Et Ron...

Lire la critique

il y a 5 ans

45 j'aime

8

Inferno
Wolvy128
4
Inferno

Critique de Inferno par Wolvy128

Qu’on se le dise tout de suite, si Inferno fait forcément mieux que Da Vinci Code, particulièrement désastreux, il n’atteint toutefois jamais le niveau de Anges et Démons, nettement plus séduisant,...

Lire la critique

il y a 5 ans

12 j'aime

2

Inferno
мс³
9
Inferno

La Porte du Parasite

C'est avec Inferno que Ron Howard nous ramène le professeur Robert Langdon, qu'il avait laissé en 2009 au Vatican, pour cette nouvelle aventure sur grand écran, au lieu d'adapter le troisième livre...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime

5

Deux sœurs pour un roi
AurlienGlabas
2

Henry et les soeurs Boleyn

Seigneur Dieu, pourquoi ai-je vu ce film? Pourquoi, après avoir tant admiré Nathalie Portman, ai-je décidé de creuser dans les tréfonds de sa filmographie pour apercevoir une réalisation aussi...

Lire la critique

il y a 9 ans

6 j'aime

1

Red Gallion
AurlienGlabas
1
Red Gallion

Mais où est donc passé le Red Gallion?

Oyez matelots! Larguez les amarres, hissez la grande voile et souquez les artimuses (oui ça ne veut rien dire, les amateurs d'Astérix mission Cléopâtre reconnaîtront l'humour). Vous souhaitez vivre...

Lire la critique

il y a 9 ans

4 j'aime

Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre
AurlienGlabas
9

Valiant heart: Quand jeux-vidéo et bandes dessinées se rencontre !

Valiant Hearts, sorti mercredi dernier, très attendu par de nombreux joueurs en soif de concepts toujours plus originaux. Sous fond de première guerre mondiale, le joueur devra résoudre de nombreux...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime