Les arcanes du blockbuster, chapitre 25

Avis sur Insaisissables 2

Avatar Sergent Pepper
Critique publiée par le

Dans la corbeille ce matin, des cartes et des lapins, des chapeaux et des foulards colorés, des vessies et des lanternes, ainsi qu’un grand bol de margarine.


- Ouais je sais, c’est chiant. Déjà que le premier était tout pourri, là, je cale vraiment.
- Tous les twists ont déjà eu lieu, qu’est-ce qu’on peut bien…
- Eh, tu sais quoi, ferme juste ta gueule. Bryan a fait une formation d’écriture chez Wallmart le mois dernier. Vas-y, dis-leur.
- Vous êtes tellement 2016 les mecs, j’ai assez envie de vous laisser dans la merde. Mais bon, comme le chef l’exige, goûtez à la magie de la next gen en matière d’écriture !
- Putain mais lâche ce lapin et accouche.
- C’est pas compliqué : le monde de l’illusion, c’est la magie de l’inversion. Au lieu de partir d’une trame, d’un arc, on commence par les détails.
- Du genre des répliques ?
- Voilà.
- Mais le contexte ?
- On s’en branle, ça vient après. Allez-y, l’esprit Insaisissables, c’est quoi comme punchline ?
- You gotta be kiddin me
- How is this possible ?
- It’s not my game, … it’s yours.
- I know because you know.
- Voilà, c’est lancé ! On fait pareil avec les tours. Balancez, des trucs qui font rêver.
- De la pluie qui remonte !
- Un chapeau sorti d'un lapin !
- Un plateau de sushi transformé en attaché case !
- Un avion qui vole MAIS EN FAIT non !
- Un méchant MAIS EN FAIT un gentil !
- Une exécution MAIS EN FAIT pas vraiment on finira par dire que tout était prévu pour que pas !
- Un bourreau MAIS EN FAIT une victime !
- Un vol de puce électronique qui est une vraie MAIS EN FAIT une fausse MAIS EN FAIT une vraie MAIS EN FAIT on sait plus on s’en branle elle nous fait trop GAGNER !
- Vous voyez, quand vous vous lâchez un peu. C’est bien, ce concept du MAIS EN FAIT. On a tout ce qui faut.
- Par contre chef, il fallait pas qu’on explique les tours dans le précédent ?
- Ah merde, c’est vrai. Bon, on se la joue minimal pour le coup.
- Y’a toujours l’hypnose.
- VOILA : je te la joue Kaa, aie confiance, et tu vas te téléporter ou confesser tes intentions machiavéliques à la télé. Trop bien.
- Et pour le vol de la puce méga importante, j’avais pensé qu’un mec de l’équipe pouvait tousser pour détourner l’attention.
- Nan mais quand même…
- Laisse, je like. Si ça, ça passe, on pourra en faire une franchise éternelle.
- Après, on saupoudre. On racle un peu les fonds, c’est la fin de l’été, mais il me reste de l’evil twin, une sidekick qu’a pas oublié d’être drôle et une scène d’ouverture avec un papa qui meurt, caution trauma tu vois la magie aussi ça peut faire mourir.
- Bien bien bien. Le liant, c’est l’esthétique du clip qu’on avait dans le premier avec le frenchie du terrier, là. T’avais noté, Nick ?
- Euh non, c’était le job de Dick. Mais tu l’as viré après DeadPool. La scène du gode, tu te rapp…
- Ah oui. C’était pas très malin non plus. Les godes, faut pas les voir. L’enculage, on le fait par diversion. Tout le dernier quart d’heure, vous expliquez au spectateur à grandes cascades de lubrifiant tous les MAIS EN FAIT.
- Et pour revenir à l’esthétique, c’était pas compliqué en fait : mouvement permanent, musique de merde genre Las Vegas pour bus de japonais, et plein de gens qui applaudissent.
- Et des projecteurs de couleur.
- Et Jesse qui regarde de côté pour faire genre.
- Et…
- Ouais bon, on a compris.
- Chef, c’est symbolique en fait. On devait écrire un scénar MAIS EN FAIT…
- Putain, tu me fatigues.
- Merci chef. Putain, j’adore les symboles en vrai. On va les enfiler, MAIS EN FAIT on va trop cartonner.

L'intégralité des réunions :
http://www.senscritique.com/liste/Les_arcanes_du_blockbuster/369869

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1969 fois
81 apprécient · 2 n'apprécient pas

Sergent Pepper a ajouté ce film à 7 listes Insaisissables 2

Autres actions de Sergent Pepper Insaisissables 2