Vie et mort d'une histoire d'un cinéaste par lui-même

Avis sur JLG/JLG, autoportrait de décembre

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Godard par Godard : tout un programme ! Remarquable exercice de style à travers lequel JLG se fait l'exégète de son propre univers cet autoportrait de décembre année 94 est encore une fois un authentique poème imprimé sur pellicule, une prose éparse sertie d'aphorismes aussi vains que passionnants...

Intime et singulier JLG/JLG est un moyen métrage évoquant en parallèle les Histoire(s) du Cinéma et l'insatiable science du commentaire godardien ; fascinante représentation du pouvoir audiovisuel et ses répercussions spectaculaires au gré d'une amusante esquisse d'étoile de David, flux de la houle s'écrasant en bordure d'une forêt, visite guidée dans la bibliothèque personnelle de Jean-Luc Godard...

Cet autoportrait, d'une durée quasiment lapidaire démontre avec évidence le caractère indispensable de l'Oeuvre de JLG, une Oeuvre aux ouvertures multiples et interchangeables. Le cinéma de Godard est à prendre pour ce qu'il est : une pensée permanente en perpétuelle recherche d'axiomes filmiques et/ou philosophiques. Superbe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 110 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de stebbins JLG/JLG, autoportrait de décembre