Bande-annonce
Affiche Je te mangerais

Je te mangerais

(2009)
12345678910
Quand ?
5.1
  1. 9
  2. 23
  3. 43
  4. 65
  5. 92
  6. 83
  7. 49
  8. 14
  9. 7
  10. 6
  • 391
  • 13
  • 172

Marie quitte sa famille pour aller vivre à Lyon et y étudier le piano au conservatoire. Par soucis économique, elle partage l'appartement d'Emma.

Casting : acteurs principauxJe te mangerais

Casting complet du film Je te mangerais
Match des critiques
les meilleurs avis
Je te mangerais
VS
Critique de Je te mangerais par Caine78

Après une très longue hésitation entre 2 et 3 étoiles, c'est finalement le 3 qui l'emporte, principalement pour l'étonnant pouvoir de fascination qui arrive à se dégager de l'ensemble. En effet, si l'on pouvait craindre un torrent de clichés sur l'homosexualité servie par une mise en scène bien banale, il n'en est rien. Une grande élégance arrive au contraire à se dégager de l'ensemble, ne tombant jamais dans le vulgaire ou l'exhibition. De plus, le film ne nous impose jamais quoi que ce...

Critique de Je te mangerais par Hortance

Bon alors ce film se place entre la catégorie : Film intello-vaginal (Bon, l'affiche suffit à comprendre) et Touche toi le film (parce que c'est quand même trop intellectuel pour nous). Et là on plonge dans un désarroi complet après sortie de salle. Si si, je déconne pas. Ce film c'est un peu le jeu du chat et de la souris. Il y a une fille A, pianiste, hétéro (enfin il semble), et une autre fille B, en fac de médecine, homo. Et alors là, après c'est le bordel, mais de chez bordel, vu que la... Lire la critique de Je te mangerais

9 4
Critiques : avis d'internautes (10)
Je te mangerais
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Je te mangerais par Alexandre Agnes

Après Céline Sciamma et sa Naissance des pieuvres, c'est au tour de Sophie Laloy d'explorer les émois d'une jeune fille fascinée par une autre, plus expérimentée, qui va lui faire vivre ses premiers troubles homosexuels. Dans Je te mangerais, la mise en scène est pleine de grâce, à l'image de sa B.O. classique et de ses deux comédiennes principales. En colocataire... Lire la critique de Je te mangerais

Avatar Alexandre Agnes
7
Alexandre Agnes ·
Piano possessif

Un jeu de séduction, de manipulation, une relation aux désirs contraires, charnelle, possessive, malsaine avec en toile de fond les musiques de Chopin, Ravel ou Schumann. Cette histoire attendue, vue et revue est portée par un duo d'actrices habitat leur rôle. Malgré certains dialogues trop simples et certaines scènes peu convaincantes et sa fin téléphonée ce film tends à être intriguant et... Lire la critique de Je te mangerais

1 5
Avatar Molloch
6
Molloch ·
Découverte
Critique de Je te mangerais par draz1980

Petite déception concernant ce film, j'en attendais beaucoup car j'aime Isild Le Besco mais au bout du compte on part dans le délire de la "lesbienne psychopathe" qui poursuit sa coloc qui n'est pas contre une partie de jambes en l'air de temps en temps. Ce que j'en retiens c'est donc le jeu d'Isild Le Besco ainsi que celui de Judith Davis que je ne connaissais pas mais également la bande... Lire l'avis à propos de Je te mangerais

Avatar draz1980
6
draz1980 ·
CET OBSCUR OBJET DU DESIR

La tourneuse de page partagerait appartement. Isild Le Besco toujours aussi givrée (notre Béatrice Dalle en blonde) met le feu au piano et surtout à la sensuelle, innocente et magnifique Judith Davis. Lire la critique de Je te mangerais

Avatar David Moreau
5
David Moreau ·
L'amour vorace

Je te mangerais. Deux questions s'imposent : Qui est "Je", et pourquoi la première personne du conditionnel présent ? La réponse à ces questions allaient être deux des trois éléments les plus fascinants du film de Sophie Laloy. Premier long de la réalisatrice après avoir été un temps ingénieur du son, Je te mangerais raconte l'histoire de la jeune Marie (Judith Davis), quittant sa famille pour... Lire l'avis à propos de Je te mangerais

1
Avatar Kelemvor
6
Kelemvor ·
Toutes les critiques du film Je te mangerais (10)
Bande-annonce
Je te mangerais