👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

C'est mon cinquième Bruno Dumont, après Flandres, Hors Satan, Camille Claudel 1915 et Ma Loute. Je devinais que ça n'était pas vraiment un film pour moi et que j'avais de bonnes chances de m'y ennuyer. J'ai quand même voulu aller le voir.
Je m'y suis ennuyé comme prévu et même, je le crains, un peu assoupi... malgré ma détermination, mes bonnes dispositions vis à vis de l'oeuvre de ce réalisateur singulier. J'ai quand même vu les temps forts annoncés par les critiques professionnels. Vu et écouté Christophe chanter (déguisé en un des juges du procès), aperçu Luchini en Charles VII, découvert et admiré l'intérieur de la magnifique cathédrale d'Amiens (le procès de Jeanne s'y déroule), et bien sûr et surtout été touché par la façon dont Dumont dirige et filme la très jeune Lise Leplat Prudhomme, étonnante et bouleversante personnification de notre plus grande héroïne nationale. L'ensemble est bien filmé, l'image belle, frémissante, mais tout est extrêmement austère, stylisé, dépouillé. Le décor est minimal, souvent réduit aux costumes. Il n'y a quasiment pas d'action, sinon évoquée. On n'est pas loin du théâtre filmé (en plein air et sur sites naturels). En outre, même sublimement dépoussiéré par Bruno Dumont, le procès en sorcellerie qui occupe une bonne partie de l'opus paraît forcément d'un autre âge; si biaisé et révoltant soit-il, il nous accable sans vraiment nous concerner. C'est l'adaptation d'une pièce lyrique de Péguy : Le Mystère de la charité de Jeanne d'Arc et... Péguy m'est toujours tombé des mains. Le mystère ou pourquoi de cette geste repose presque entièrement sur la composition d'une enfant de douze ans (Jeanne d'Arc en avait 17-19 au temps de son emprisonnement puis supplice) et c'est quand même faire beaucoup porter à de bien frêles épaules.
Qu'ajouter d'autre ? J'ai vu le film à la séance de 22 heures. On était 17 dans la salle. Comme je la quittais, un peu groggy et titubant, une jeune femme m'a adressé un sourire furtif.

Fleming
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Tous les films sortis et vus en 2019

il y a 2 ans

8 j'aime

10 commentaires

Jeanne
patatedestenebres
3
Jeanne

Le cinéma de Dumont m'est incompréhensible

En voyant les critiques élogieuses de Ma loute, j'avais eu le sentiment d'être dans une sorte de réalité alternative, où les références pour apprécier une œuvre, ne serait-ce que sur un plan purement...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

6

Jeanne
Moizi
9
Jeanne

Puissant !

Enfin j'ai pu voir Jeanne et je n'ai pas été déçu. Cette fois, après Jeannette, Dumont adapte la fin de Jeanne d'Arc de Péguy. Je ne sais pas s'il a coupé par rapport au texte originel, mais tout ce...

Lire la critique

il y a 2 ans

28 j'aime

21

Jeanne
Plume231
2
Jeanne

"Au secours !"

Après la torture de Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc, massacre sans pitié d'un très beau texte de Charles Péguy, où un jeu d'amateurs et d'amatrices pour le moins très amateur (dans le pire sens...

Lire la critique

il y a 2 mois

15 j'aime

5

Le Sommet des dieux
Fleming
7

Avec la neige pour tout linceul

J'ignore à peu près tout des mangas. Je n'aime généralement pas les films d'animation, les dessins retirant, selon mon ressenti, de la vérité au déroulement filmé de l'histoire qu'on regarde. Et je...

Lire la critique

il y a 8 mois

34 j'aime

19

Été 85
Fleming
7
Été 85

Une histoire d'amour complètement idéalisée

C'est ce que raconte ce très joli Été 85. Il faut dire qu'un premier amour, surtout vécu à seize ans, est souvent idéalisé. Et cette rencontre amoureuse, cette histoire d'amour nous est racontée du...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

8

BAC Nord
Fleming
6
BAC Nord

Pour les deux premiers tiers

Les deux premiers tiers du film sont bons, voire très bons, en tout cas de mon point de vue. J'ai trouvé ça intéressant à regarder et à suivre. Et même passionnant. Est-ce outrancier ? Je ne connais...

Lire la critique

il y a 9 mois

27 j'aime

18