Jonas qui aura 25 ans en l'an 2000

1976

120

150

11

7.2

Film de Alain Tanner · 1 h 50 min · 1 décembre 1976 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Jean-Luc Bideau, Myriam Boyer, Jacques Denis, Roger Jendly, Dominique Labourier, Myriam Mézières, Miou-Miou, Rufus

Pays d'origine :

Suisse, France
Casting complet et fiche technique

Genève. Mathieu se désole d'être au chômage depuis si longtemps. C'est Mathilde, sa femme, qui nourrit toute la famille; aussi, quand un jeune couple de maraîchers, Marcel et Marguerite, accepte de l'embaucher et de lui fournir le logement, Mathieu n'hésite-t-il pas à renoncer à la typographie, son ancien métier. Déçu depuis 1968, Max s'est réfugié dans le jeu et gagne péniblement sa vie comme correcteur de presse. Pourtant, un déclic se produit en lui quand il rencontre Madeleine,... Voir plus

Aucun résultat

David_L_Epée
7
David_L_Epée

Critique positive la plus appréciée

Espérances croisées

Nous sommes à Genève huit ans après 1968 et nous croisons huit personnages qui finiront au fil du récit par se rencontrer et former une bande d’amis. Il y a d’abord Mathieu (Rufus), en difficulté...

il y a 8 ans

In_Cine_Veritas
7

Film éco-citoyen

En 1975, Alain Tanner réalise Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000 pour tirer un premier bilan des évènements de 1968. L’utopie a disparu pour laisser la place au désenchantement. Les personnages...

il y a 4 ans

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

Croire que l'égalité et la fraternité sont possibles...

Miraculeusement gai - malgré le parfum de désillusion post-68 qui l'imprègne profondément - et joliment chaotique dans sa construction, "Jonas..." est avant tout un film militant et ambitieux, en...

il y a 5 ans

HenriMesquidaJr
7

Critique de par HenriMesquidaJr

un film touchant de Tanner sur le parcours de soixante-huitards désabusés mais pas trop, qui cherchent en eux la force de l'utopie malgré la dureté de la vie...Il faut croire en ses rêves!!!

il y a 5 ans

domguyane
5
domguyane

Critique de par domguyane

En 1976 on croyait encore que 68 avait été une révolution, une poignée de soixante-huitards reviennent sur leurs désillusions, leurs frustrations ... Un film qui manque de recul, malgré le titre.

il y a 12 ans