Bande-annonce
Affiche Kill Bill : Volume 1

Kill Bill : Volume 1

(2003)

Kill Bill: Vol. 1

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 727
  2. 637
  3. 1081
  4. 1904
  5. 3848
  6. 9383
  7. 24480
  8. 36016
  9. 20713
  10. 11030
  • 110K
  • 5.4K
  • 9.4K

Au cours d'une cérémonie de mariage en plein désert, un commando fait irruption dans la chapelle et tire sur les convives. Laissée pour morte, la Mariée enceinte retrouve ses esprits après un coma de quatre ans. Celle qui a auparavant exercé les fonctions de tueuse à gages au sein du Détachement...

Casting : acteurs principauxKill Bill : Volume 1
Casting complet du film Kill Bill : Volume 1
Match des critiques
les meilleurs avis
Kill Bill : Volume 1
VS
La mariée était en sang.

Cinq ans après l'accueil mitigé de son "Jackie Brown" jugé trop soft par les fans de la première heure attendant un nouveau défouloir ultra-violent, Quentin Tarantino revient avec une histoire imaginée avec sa muse Uma Thurman, un gigantesque hommage à la série B dans ses formes les plus diverses et variées, scindé en deux parties compte tenue de la longueur peu habituelle du bouzin. Pour cette première partie, Tarantino fait le choix de tout miser sur l'excès, de privilégier le fun et...

51 4
Kill Bill : Origines

- Merci de votre venue, monsieur Tarantino. Nous sommes tous fans de vos trois premiers films, films noirs revisités de manière contemporaine avec une maturité assez exceptionnelle de la part d'un cinéaste tout jeunot. - Fucking thanks ! - ... Abordons le vif du sujet. Vos cinq ans d'absence sur la scène nous laissent penser que vous aviez eu le temps de concocter un beau projet, élaboré, mature, et tout. - Ouais. - Qu'en est-il ? - Bah voila. Je vais faire un fucking film à la sauce... Lire l'avis à propos de Kill Bill : Volume 1

25 6
Critiques : avis d'internautes (368)
Kill Bill : Volume 1
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Kill Bill : Volume 1 par Gérard_Rocher

Il ne fait pas bon pour "La Mariée" d'avoir été par le passé tueuse à gages dans une organisation telle que "L*e Détachement International des Vipères Assassines*", car les conséquences peuvent en être terrifiantes. En effet, au cours de son mariage dans une chapelle complètement isolée, un commando très déterminé avec à sa tête Bill, son ancien partenaire... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

54 14
Avatar Gérard_Rocher
9
Gérard_Rocher ·
Critique de Kill Bill : Volume 1 par Mimiphant

Grande figure emblématique féminine dans le personnage de Beatrix Kiddo, Uma Thurman explose l'écran sous la direction artistique de Quentin Tarantino. Avec une disposition grandement inspirée de tous ce qui le passionne, le réalisateur se libère dans une orgie de violence surréaliste, rendant hommage à de grands films d'animation japonais extrêmement violents, également des films d'art... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

3 2
Avatar Mimiphant
7
Mimiphant ·
Découverte
"It’s a little late for an apology"

Après un Jackie Brown qui délaissait la violence caractéristique du réalisateur, Quentin Tarantino rebrousse chemin et signe une œuvre qui dévoile, son véritable amour pour son art. C’est une évidence, Kill Bill est un cri du cœur, une récréation enfantine, une rêverie empoisonnée, un coup de katana qui tranche dans le vif et qui éclabousse de sa fougue, toute une génération. Film somme de... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

87 11
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·
Bang Bang ! Tarantino shot me down !

Bang Bang ! He shot me down. Bang Bang ! I hit the ground. Bang Bang ! My baby shot me down. Muchas Gracias Tarantino ! Ou devrais-je vous appeler Maître ? Après Pulp Fiction ou encore Jackie Brown, Tarantino nous assomme encore une fois sans ménagement. Quelle claque que ce Kill Bill, je ne l'ai pas sentie arriver !!! Casting monstrueux, réalisation impeccable, et des musiques... Haaaaa... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

64 2
Avatar Taurusel
9
Taurusel ·
Déboires d’une jeune fille branchée

L’autre grand film culte de Tarantino, après Pulp Fiction, ne l’est pas du tout pour les mêmes raisons. Alors qu’il avait explosé à Cannes en 1994 par la maestria de son récit et de ses dialogues, c’est sur le terrain de l’image que le cinéaste conquit désormais la planète.... Lire l'avis à propos de Kill Bill : Volume 1

104 8
Avatar Sergent_Pepper
9
Sergent_Pepper ·
Toutes les critiques du film Kill Bill : Volume 1 (368)
Bande-annonce Kill Bill : Volume 1