Bande-annonce
Affiche Kill Bill : Volume 1

Kill Bill : Volume 1

(2003)

Kill Bill: Vol. 1

12345678910
Quand ?
7.6
  1. 288
  2. 351
  3. 640
  4. 1130
  5. 2224
  6. 5445
  7. 14083
  8. 20210
  9. 11016
  10. 4640
  • 60K
  • 3.9K
  • 4.2K
Voir ce film

Après quatre ans dans le coma, la mariée se réveille avec un seul but : tuer Bill et tous ses disciples, qui ont assassiné sa famille.

Diffusion TV

Kill Bill : Volume 1
  • dimanche 29 janvier sur RTL 9 à 22:30
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques : les meilleurs avis Kill Bill : Volume 1
VS
"It’s a little late for an apology"

Après un Jackie Brown qui délaissait la violence caractéristique du réalisateur, Quentin Tarantino rebrousse chemin et signe une œuvre qui dévoile, son véritable amour pour son art. C’est une évidence, Kill Bill est un cri du cœur, une récréation enfantine, une rêverie empoisonnée, un coup de katana qui tranche dans le vif et qui éclabousse de sa fougue, toute une génération. Film somme de toutes les influences du réalisateur, Kill Bill est l’épithète qui symbolise la matière première du...

71 5
Kill Bill : Origines

- Merci de votre venue, monsieur Tarantino. Nous sommes tous fans de vos trois premiers films, films noirs revisités de manière contemporaine avec une maturité assez exceptionnelle de la part d'un cinéaste tout jeunot. - Fucking thanks ! - ... Abordons le vif du sujet. Vos cinq ans d'absence sur la scène nous laissent penser que vous aviez eu le temps de concocter un beau projet, élaboré, mature, et tout. - Ouais. - Qu'en est-il ? - Bah voila. Je vais faire un fucking film à la sauce... Lire l'avis à propos de Kill Bill : Volume 1

20 6
Critiques : avis d'internautes (307)
Kill Bill : Volume 1
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Sa déclaration.

Parfois on assiste à des déclarations d'amour. Tu sais ? Ces moments qui te font t'arrêter, te mettre en pause pour les contempler. Directes et folles, spontanément irréfléchies, totalement franches, naïves et qui nous font sourire, rire. Et pleurer aussi. Nous, on est celui qui passe et qui profite du spectacle, chenapan chapardeur et voyeur. Celui qui se repaît du soupir qui finira par... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

80 15
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·
Bang Bang ! Tarantino shot me down !

Bang Bang ! He shot me down. Bang Bang ! I hit the ground. Bang Bang ! My baby shot me down. Muchas Gracias Tarantino ! Ou devrais-je vous appeler Maître ? Après Pulp Fiction ou encore Jackie Brown, Tarantino nous assomme encore une fois sans ménagement. Quelle claque que ce Kill Bill, je ne l'ai pas sentie arriver !!! Casting monstrueux, réalisation impeccable, et des musiques... Haaaaa... Lire l'avis à propos de Kill Bill : Volume 1

63 2
Avatar Taurusel
9
Taurusel ·
Critique de Kill Bill : Volume 1 par Gérard Rocher

Il ne fait pas bon pour la Mariée d'avoir été tueuse à gages dans une organisation telle que "Le Détachement International des Vipères Assassines", car les conséquences peuvent en être terrifiantes. En effet, au cours de son mariage dans une chapelle complètement isolée, un commando très déterminé avec à sa tête Bill,son ancien partenaire et futur père, fait une entrée fracassante dans les lieux... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

36 5
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·
Expérience esthétique et émotionnelle extrême

Kill Bill 1 est le plus formaliste des films de Tarantino, donc le plus criticable de par son obsession à venir recréer les formes les plus avancées de la culture pop (ou non) - ici mangas et films de samouraïs - sans les justifier outre mesure par un scénario complexe (ici, la vengeance, rien que la vengeance) ou par une aspiration transcendantale comme dans... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

3 3
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Découverte
Thurman dépote

Elle est la fille du feu et de l’eau, l’ange aux yeux bleus que la flamboyante tenue jaune qu’elle arbore rend dur à déchiffrer. Du tiraillement de son gros orteil à la sanglante bataille finale, rien ne lui résistera. Infernale machine à tuer, elle est lancée dans une vendetta qui ne s’arrêtera qu’une fois ce salaud six pieds sous terre. Aujourd’hui le ciel est gris, demain il sera larmoyant... Lire la critique de Kill Bill : Volume 1

37 5
Avatar La-Li-Lu-Le-Lo
9
La-Li-Lu-Le-Lo ·
Toutes les critiques du film Kill Bill : Volume 1 (307)
Casting : acteurs principauxKill Bill : Volume 1
Casting complet du film Kill Bill : Volume 1
Bande-annonce Kill Bill : Volume 1
Vous pourriez également aimer...