Affiche Knight of Cups

Critiques de Knight of Cups

Film de (2015)

DES DIEUX PARMI LES HOMMES.

Du plus haut des cieux avec "Tree of life" jusqu'au plus profond de l'âme humaine avec "To the wonder", voici venir l'entre-deux "Knight of cups" oeuvre du démiurge Malick. Si la palme d'or de 2011 avait en son sein la (re)connaissance, l'essai "A la merveille" se contentait,lui, de chercher un sens philosophique à l'existence ainsi qu'à l'Amour. Deux poèmes minéraux en apesanteur qui... Lire la critique de Knight of Cups

114 49
Avatar Star-Lord alias  Peter Quill
8
Star-Lord alias Peter Quill ·

American Psycho

Knight of Cups raconte l’histoire d’un prince qui part à la recherche d’une perle. Malheureusement, sa jeune couronne vacille, son esprit se fissure et son identité disparait. C’est la dépression urbaine d’une caste starifiée, le vertige du néant comme cheval de Troie. Un thème éculé, vu et revu chez des auteurs tels que Bret Easton Ellis, Sofia Coppola ( Lire l'avis à propos de Knight of Cups

106 17
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Remembrance of things past

Malick a beaucoup évolué: il est passé de films relativement traditionnels à la narration simple (Badlands / Days of Heaven), à des films plus lyriques et incroyablement optimistes (The New World et Tree of Life) pour réaliser à présent à des films beaucoup plus sombres et désabusés (To the Wonder et Knight of Cups). Il semblerait que son... Lire la critique de Knight of Cups

45 43
Avatar Clairette02
7
Clairette02 ·

Antofisherb in Deauville Vol 7 : Malick, heure de cassis

Avec ce Knight of Cups, il semblerait que Terrence Malick suive le même parcours que Paul Thomas Anderson depuis la dernière décennie. En effet, avec leurs respectifs deux ou trois derniers films (Tree of Life, A la merveille et maintenant celui-ci pour l’un, The Master et Inherent... Lire l'avis à propos de Knight of Cups

49 13
Avatar Antofisherb
4
Antofisherb ·

L'homme à la caméra

C'est un bouleversement sans transition. Dans Knight of Cups, Terrence Malick, cinéaste de sensus et d'ego, potentiellement aussi génial qu'irritant, cède à l'urbanité métropolitaine au point d'excommunier les grands espaces naturels, relégués dans une longue litanie de micro-plans dénués de sens – un chien sous l'eau, un palmier, la galaxie... Christian Bale, affublé d'une allure... Lire la critique de Knight of Cups

25 1
Avatar Cultural Mind
4
Cultural Mind ·

The pilgrim's progress

Rick a visiblement tous les signes de la réussite dans notre occident matérialiste. Scénariste pour Hollywood, beau gosse, sans doute dans une certaine aisance financière, cumulant les belles conquêtes féminines d’un soir ou de quelques semaines, roulant dans une superbe voiture et passant ses soirées dans des sauteries où il croise des célébrités… Une vie apparemment bien remplie et qui... Lire la critique de Knight of Cups

22 11
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·

La Quête de Sens

Los Angeles est une cité tentaculaire et immense dans laquelle il est aisé de se perdre. Avec ses multiples artères, ses buildings s'élevant jusqu'au ciel et sa région désertique qui l'entoure, la cité des anges est un lieu qui impressionne de par sa grandeur et sa majesté. C'est dans cette ville que Terrence Malick a décidé de planter l'action de... Lire la critique de Knight of Cups

45 8
Avatar Watchsky
10
Watchsky ·

L’omnipotence d’être distant.

Il y a quelque chose d’étrangement paradoxal dans la posture de Malick : c’est un cinéaste qui se fait désormais omniprésent, et qui ne cesse pourtant de nous affirmer qu’il nous quitte. Qu’il quitte la modernité, le récit, l’incarnation, le monde des hommes, le spectateur, même, pour nous parler d’un au-delà auquel son œuvre donnerait des bribes d’accès. On peut... Lire la critique de Knight of Cups

71 17
Avatar Sergent_Pepper
5
Sergent_Pepper ·

"Find your way, from darkness to light. "

(https://www.youtube.com/watch?v=nJmxzE72KQk “Exodus” - Wojciech Kilar 3 ans après « To the Wonder » et 4 ans après « Tree of life », Terrence Malick achève cette trilogie sur la quête spirituelle, avec une narration devenant quasiment absente dans ce dernier. « Knight of Cups » est une alliance de ses deux derniers... Lire la critique de Knight of Cups

17 9
Avatar Lucas Renaudot
8
Lucas Renaudot ·

Errance existentielle dans le désert du réel

Terrence Malick, 24 mars 1975 : « […] en tournant mon [premier] court-métrage [Lanton Mills, « l’histoire de deux cow-boys qui quittaient l’Ouest à cheval, pénétraient dans le monde moderne et tentaient de dévaliser une banque »] j’avais cru à ce mythe de l’improvisation sans me rendre compte qu’en se fiant à l’instinct on peut arriver au meilleur comme au... Lire la critique de Knight of Cups

22 8
Avatar Toshirō
9
Toshirō ·