Kung Fury {Par maccafan21 & Avec Spoilers}

Avis sur Kung Fury

Avatar maccafan21
Critique publiée par le

Le financement participatif, désormais monnaie courante dans le monde du jeu vidéo (FTL : Faster Than Light, Shovel Knight, The Banner Saga, etc.), se fait encore très discret au niveau cinématographique. Kung Fury fait ainsi figure d'exception puisqu'il est le premier film à avoir été financé sur ce modèle a rencontré un énorme succès critique.
En effet, ce projet lancé sur Kickstarter en décembre 2013 fut rapidement soutenu par plus de 17 000 individus et récolta 630 000 $, soit trois fois plus que ce qui était initialement demandé. Terminé en 2015, le court métrage est alors sélectionné pour la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, puis publié la semaine suivante sur Youtube où il comptabilise à ce jour plus de 32 millions de vues.

Mais Kung Fury c'est quoi?
Vibrant hommage aux films d'action des années 80 et à cette époque en général, Kung Fury c'est avant tout un scénario fichtrement improbable : un policier, transformé en élu d’une prophétie de Kung Fu, se doit de retourner dans le passé pour tuer une version ninja d'Hitler, alias Kung Führer. Il sera aidé par un hacker à la coupe mulet, de femmes vikings aux physiques généreux, d’un flic à tête de tricératops, d’un T-Rex et du dieu Thor.

Tout respire les années 80 dans ce film, que se soit au niveau visuel ou sonore. Les images tout d'abord, avec ces couleurs délavées, sont dignes de celles d'une VHS. Une esthétique vraiment unique dont je suis fan. Mais le coup de génie du réalisateur est de toujours aller au bout des choses, et dans ce cas précis de profiter de ce format VHS pour, lors des moments épiques du combat opposant Kung Fury à une borne d'arcade, faire des ellipses via l'usure bien connue de ce type cassette!

Toujours au niveau visuel, on appréciera également les plans aériens de Miami entre certaines séquences qui ne sont pas s'en rappeler Deux Flics À Miami, ou encore les effets spéciaux d'une grande qualité.

Au niveau de la musique, c'est du tout bon également. Le synthé typique des années 80 est un pur régal, au même titre que le générique de fin, True Survivor, chanté par David Hasselhoff. À noter que l'acteur fait aussi un petit caméo bien sympa vers la fin du film, dans le rôle d'Hoff9000, parodie de la série K2000 et de Hal 9000 dans 2001, l'Odyssée De l'Espace.

Certaines répliques font aussi référence à la culture musicale de ladite décennie, et tout particulièrement le "Stop, Hammer Time" de Thor, en référence à la chanson U Cant' Touch This de Mc Hammer.

On retrouve également pas mal de clichés de films d'action (l'archétype du héros testosteroné avec sa grosse voix ; le héros qui marche au ralenti devant une explosion ; la situation classique du policier qui a perdu son coéquipier et souhaite dorénavant travailler en solitaire ; le méchant qui dit au héros que dans le fond ils sont pareils ; ...), de référence à ce même type de films (le grand écart à la Jean-Claude Van Damme ; le coup final porté à Kung Führer issu de Bloodsport, Tous Les Coups Sont Permis ; le bandeau rouge de Rambo ; ...), et surtout des dialogues hilarants de nanardise {"Yeah, that's my bicep!" ; "Le travail d'équipe est très important" ; "Je vais avoir beaucoup de paperasse à remplir" ; ...).

Au niveau du rythme, le film démarre très fort avec cinq premières minutes irréprochables en tout point. Quant au reste du film, il est clairement à la hauteur, ne nous laissant globalement aucun temps mort du fait de la variété des séquences qu'il propose : publicité ringarde, séquence d'animation (avec des références à Dragon Ball Z ou Flash Gordon notamment), scène d'action vue de côté tel un beat'em all (avec une référence aux fatality de Mortal Kombat, et au style du jeu de combat dans son ensemble), etc.
Néanmoins, j'ai utilisé le terme "globalement" car j'émets une toute petite réserve à propos de la scène où deux allemands parlent de leurs moustaches aryennes, qui, bien que sympathique, casse légèrement le rythme. Mais vraiment je chipote. Et honnêtement, avec le jeu de mot pourri par lequel cette scène se conclue je lui excuse absolument tout ("Tank You", après que le héros les ait écrasé avec un tank).

Allez, pour le plaisir voici une petite liste non exhaustive de références supplémentaires : Les Mystérieuses Cités d'Or (pour l'aigle d'or qui accompagne Hitler), Robocop (pour la particularité qu'a Triceracops de tirer dans les couilles de ses ennemis), Conan Le Barbare (pour le nom et la typographie annonçant Barbarianna), Transformers (pour la borne d'arcade qui prend vie), Retour Vers Le Futur (entre autres pour le clavier qui sert d'overboard), Terminator (pour la première apparition de Kung Führer), Karaté Kid (pour les postures prises devant le soleil par le héros dans le générique), Theodore Rex (pour le coéquipier animal), le Power Glove (gant créé par Nintendo, et utilisé par Hackerman, parfait stéréotype du geek aux cheveux gras et aux grosses montures qui tape des lignes de codes, afin de permettre le voyage dans le temps), ...

Bref, Kung Fury est une petite merveille qui transpire la passion par tous les pores! Peut-être ne plaira-t-il pas à tout le monde, le public visé étant essentiellement les trentenaires et les geeks, mais si vous adhérez au style il peut rapidement devenir une vraie tuerie... Un film badass au possible, à voir et à revoir!

Lien vers le film → https://www.youtube.com/watch?v=bS5P_LAqiVg

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 44 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de maccafan21 Kung Fury