Croire ou ne pas croire...

Avis sur L'Apparition

Avatar seb2046
Critique publiée par le

L'APPARITION (13,8) (Xavier Giannoli, 2018, FRA, 137min) :

Cet intrigant drame théologique nous entraîne dans une petite ville du sud-est de la France où une jeune fille de 18 ans déclare avoir vu l'apparition de la Vierge Marie. Pour avoir confirmation de ces allégations, le Vatican demande à un journaliste reporter de guerre de venir faire une enquête canonique afin de faire la lumière sur ce fait, et prouver que ce n'est pas une simple affabulation mercantile pour tromper les pèlerins venus en masse sur les traces de cette apparition et voir "l'élue" de Dieu. Xavier Giannoli depuis quelques films, du brillant À l'origine jusqu'à l'excellent Marguerite en passant par l'approximatif Superstar, s'est avéré être le cinéaste de "l'imposture", une quête du sens de la vérité. Cet artiste aime scruter à travers la caméra "l'illusion" et trouve dans cette intrigue un sujet permettant d'ajouter un chapitre en plus dans cette quête du réelle. Avant de se lancer avec foi dans l'aventure de L'apparition, le réalisateur, comme un journaliste, s'est beaucoup documenté en rencontrant des personnes ayant participé à des enquêtes canoniques et utilisent même dans son film de vrais documents "confidentiels" pour ajouter à son long métrage plus de véracité. Dès la séquence inaugurale, le cinéaste plonge le spectateur dans le réel, à savoir l'horreur de la guerre où Jacques, un grand reporter vient de perdre un ami photographe lors d'une mission. La très bonne idée du scénario va être de confronter ce journaliste d'un grand quotidien, obsédé par les faits, blessé à l'oreille et meurtri psychologiquement par la perte de son collègue, habitué à la dure et injuste réalité du terrain face à des faits surnaturels à élucider. Ses deux entités opposées vont se croiser tout au long du film, tourné dans l'ordre chronologique pour plonger Vincent Lindon dans le même état d'esprit que son personnage qui questionne aussi bien la jeune fille que sa propre force de croire en quelque chose d'aussi peu cartésien. Xavier Giannoli opte pour le Scope afin d'offrir une mise en scène formaliste, à la lisière entre le western contemplatif et le palpitant thriller mystique, au milieu de splendides décors naturels ou dans l'intimité du couvent à l'atmosphère parfois étrange entre ombres et lumière divine. A l'autel des déclarations d'Anna la jeune orpheline devenue religieuse ayant vu la Vierge, le récit intime (quasiment toujours du point de vue du journaliste) devient initiatique sous la forme d'une véritable et pertinente enquête d'investigation entre monde du réel et croyances, s'enrichit d'une double quête existentielle mettant à mal les certitudes et faisant vaciller les deux camps. Le long métrage regorge de richesses thématiques mais malheureusement la lente narration chapitrée et assez théorique apporte certaines redondances et certaines baisses de rythme ennuyeuses, pour nous passionner constamment. L'œuvre immersive convainc davantage dans l'attachante relation qui s'instaure entre la jeune fille et le grand reporter que dans la résolution de l'enquête elle-même. Il en résulte malgré certains défauts et certaines coutures maladroites, de par son approche documentaire, un intéressant film sur le doute habité par une bande sonore emplie de vibrants chants religieux. Un habile long métrage dont la procession scénaristique du point de vue d’un sceptique sur un mystère nous offre un convaincant et touchant Vincent Lindon accompagné par la lumineuse et gracieuse Galatea Bellugi (révélation du film Keeper). Ces deux acteurs forment un beau duo cinématographique porté par la foi d'un cinéaste toujours en quête de sens. Venez donc confronter vos propres convictions et certitudes intimes à travers ce polar spirituel, et ainsi vous faire votre propre opinion de L'apparition. Mystérieux. Troublant. Mystificateur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4062 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de seb2046 L'Apparition