La gégène sous la douche.

Avis sur L'Arme fatale

Avatar DjeeVanCleef
Critique publiée par le

Le flic, il s'appelle Roger. Il vient d'avoir 50 berges et il sent le poids des années, le bougre. Il a réussi à faire son bonhomme de chemin sans avoir trop de sang sur les mains et pourtant à Los Angeles, parfois, il pleut des gonzesses.
C'est un flic à l'ancienne, avec sa petite famille, sa femme qui cuisine toujours aussi mal, son aînée qui grandit, trop. Et ses deux derniers qui essaient de lui apprendre les rudiments du rap. Et puis il a un bateau ! Il ne sait pas naviguer et il s'en branle, Roger.

Il s'en fout, Roger, car il va raser sa barbe pour faire plus jeune. La moustache de Village People, ça le fait toujours. Et surtout, il a un téléphone portable, Roger! Il est obligé de s'arrêter, voire de s'asseoir pour ne pas être épuisé par le poids de la batterie dans une main et celui du combiné dans l'autre, mais il a un téléphone portable, le mec, et il t'emmerde.

L'autre flic, il s'appelle Martin. Une trentaine bien tassée, une coupe de mulet pire que celle de Candeloro ou Phillipe Lucas, ou les deux, et il dort nu avec un cendrier. Il vit sur la plage avec sa chienne Lassie. Avant il avait une femme aussi, mais elle est morte, maintenant. Il le supporte assez mal surtout que c'est de sa faute, il l'avait envoyée chercher des clopes. Faut bien le remplir, le cendrier, putain !
C'est un ancien de 'Nam. Il sait tuer de plein de façons différentes et c'est même pour ça que le film s'appelle comme ça.
Il est dingue. Ou pas. En attendant, on ne veut plus de lui aux Stups et on l'envoie aux Homicides avec un vieux type qui ressemble à Danny Glover et qui fait un peu tapette.

Le barbouze, il s'appelle Monsieur Joshua. Il est devenu mercenaire parce qu'il en avait marre d'être la risée de tout le monde, tout le temps. Il n'est pas albinos, mais blond vachement clair. Platine mais pas albinos.
Il lui arrive de se tromper de cible mais merde, c'est qui ces gens qui n'achètent pas leurs cigarettes eux-mêmes?
Lui aussi c'est un ancien du 'Nam mais contrairement à Martin, il est poli, presque sympa. Le mec à inviter quand tu fais un barbecue et que t'es en pénurie de chipos.

Du sel sur des plaies, de la bave, faire pipi une binouze à la main, sucer son flingue et la gégène sous la douche, s'en prendre plein la gueule. Et c'est que le début parce que ça va chier!

Djieke.

(qui est malade)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1632 fois
57 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de DjeeVanCleef L'Arme fatale