Beretta Contre Culturisme

Avis sur L'Arme fatale

Avatar ArthurMonkeyman
Critique publiée par le

Crème de la crème du buddy-movie 80's, Lethal Weapon, c'est un peu le beretta contre le culturisme. Non content de voir le cinéma d'action couillu de cette époque peuplé de grand bêtas aux pectoraux hypertrophiés, Shane Black, scénariste de grand talent, nous impose deux héros "réalistes".

Roger Murtaugh, un flic noir vieillissant fêtant ses 50ans avec sa femme et ses trois mômes, qui attend patiemment sa retraite après un carrière exemplaire et un passage au Vietnam, se voit contraint de faire équipe avec "l'Arme Fatale", Martin Riggs, un autre vétéran du Vietnam, rétrogradé à la crim' en raison d'un tempérament suicidaire, sorte de John Rambo...en vrai.
Une base typique de l'époque, pour un film qui s'avère être des plus Original. Le génie du film ne réside aucunement dans la mise en scène. Richard Donner est un cinéaste tout à fait habile et très intelligent, tant bien dans son découpage que dans sa direction d'acteur, mais son talent tient plus de l'efficacité et du respect du cahier des charges, que du génie filmique et chorégraphique.
L'originalité vient de Shane Black, du traitement qu'il donne à son histoire et ses personnages. Si l'on prend Lethal Weapon comme un actionner de la trempe d'un Die Hard, on en sera déçu. Quelques fusillades, un explosion bien placée, mais basta. Ce qui rend le film intéressant, c'est l'évolution de ces deux hommes liés par une enquête, elle-même lié à leur vieux démon commun, le Vietnam. Ce qui fait que le film fonctionne, c'est cette relation mutuelle que l'on voit évoluer, sans Riggs, Murtaugh aurait pris sa retraite, sans Murtaugh, Riggs se serait mis une balle dans la tête. Et c'est de voir se créer une véritable amitié qui rend le film si agréable à voir, sans ça, il serait un film d'action lambda.

Au final, Lethal Weapon s'avère être un film bien plus sombre qu'il n'y parait; bien lointain des pitreries à venir. Certes Mel Gibson et Danny Glover font preuve d'énormément d'humour dans des compositions, qui n'en demeurent pas moins de véritables performances, donnant vie à des personnages un peu perdus, couard pour l'un, terrifiant pour l'autre, mais d'une sensibilité cachée assez réaliste. Lethal Weapon reste la référence d'un cinéma charnière, entre policier et action, entre psycho-thriller et comédie sur-vitaminé, un film habile qui n'a pris de ride que par le mulet de Mel Gibson.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 389 fois
1 apprécie

ArthurMonkeyman a ajouté ce film à 2 listes L'Arme fatale

Autres actions de ArthurMonkeyman L'Arme fatale