Mais... Vous êtes... nwouar !

Avis sur L'Arme fatale 2

Avatar Pravda
Critique publiée par le

L’Arme Fatale 2 est mon préféré de la quadrilogie, celui que, entre mes 7 et 13-14 ans environ j’ai vu et revu le plus de fois, et que j’ai revu hier pour continuer mon re-visionnage de la saga et essayer de ramener à la surface les raisons de mon attachement à ce film.

Je me rappelle maintenant pourquoi je l'aimais et pourquoi je l’ai grandement apprécié hier :

- Le duo de flic incarné par Gibson et Glover qui fonctionne encore mieux que dans le premier opus.
- Des scènes d’action souvent improbables mais tellement jouissives lorsque l’on voit Riggs et Murtaugh mettre la ville à feu et à sang
- La pub de Rianne pour des préservatifs et l’arbre à capote sur le bureau de Roger.
- L’arrivée de Leo Getz et le saut dans la piscine où il se prend par erreur une volée de bourre-pif.
- Les méchants un peu plus crédibles que dans le premier film.
- La coupe presque mulet de Mel Gibson
- Les conversations qu’il a avec Sam, son chien, sur la plage, en buvant de la bière (faut-il y voir un lien de cause à effet ?)
- Patsy Kensit, adorable.
- Murtaugh coincé sur ses toilettes à cause d’une vilaine bombe
- Ces put**ns de dialogues qui font mouche à chaque fois
- La chanson du générique de fin de George Harrison, so eighties.
- La BO de Michael Kamen et Eric Clapton
- Murtaugh qui râle tout le temps
- Gibson qui en fait des caisses à jouer le dingo
- La coupe de cheveux du méchants n°2, qui accessoirement est plus charismatique que le méchant n°1
- La voiture familiale neuve de la femme de Roger qui perd et le pare-brise, et le rétro, et le pare-choc, et une porte (merci Leo)… au fur et à mesure du film.
- Le fait qu’avec un pick up, Riggs vous démonte une maison sur pilotis (je ne félicite pas les concepteurs de la bicoque).
- Le scénario, bien qu’ultra basique, voir simpliste, ne tombe pas dans l’incohérence la plus totale comme c’était le cas dans l’Arme Fatale premier du nom.
- Le mec de l’ambassade d’Afrique du Sud obligé d’expliquer à Danny Glover qu’il est… noir.

Je m’arrête là sinon je me vois bien partie pour vous refaire le film dans son intégralité.

Je ne regrette pas du tout de l’avoir revu, je regrette juste que l’on ne fasse plus de films de ce genre (mode vieux con ON).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1573 fois
37 apprécient

L'Arme fatale 2 est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Pravda a ajouté ce film à 1 liste L'Arme fatale 2

Autres actions de Pravda L'Arme fatale 2