Moi j'prends pas le métro, je préfère les trains

Avis sur L'Attaque du métro 123

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Quand on y pense, c'est Denzel qui doit bien être emmerdé par la mort de Tony Scott. Bon, Denzel a toujours pu se dégoter un rôle principal par-ci, par-là, mais c'est quand même Tony qui lui a été le plus fidèle. Sans ce réalisateur, c'est sûr que les rôles bad ass de l'acteur vont diminuer...

J'avais beaucoup aimé l'original, je craignais donc de découvrir le remake. Et bien c'est pas si mal. Pourtant, il y a des choses que je n'aime pas dedans. Je parle de la mise en scène pleine de tics. Des ralentis, des accélérés... ça ne sert à rien, c'est vraiment juste un caprice esthétique, une expérimentation.. mais vous savez quoi ? J'ai bien aimé. Si l'on prend ces moments pour ce qu'ils sont (c'est-à-dire rien narrativement, juste une brèche dans ce complexe scénario), il est possible de les apprécier. Tony est devenu un maître dans le montage, pourtant il a l'air de s'amuser comme un gosse. Même Bay n'obient pas autant de coolitude avec ses mega explosions, Tony, lui il utilise juste un programme de montage. Il évite même le CGI autant que possible. Mieux, quand il fourre des accidents de voitures gratuits, il le fait bien : de vrais véhicules qui se percutent, qui volent mais qui n'explosent pas forcément... Tony, en fait, c'est un mec qui aime travailler à l'ancienne (d'ailleurs son "Unstoppable" se déroule sur un vrai train!!) mais qui laisse les démons de la pub qui sommeillent en lui donner un petit coup de contemporanéité. Et puis même Denzel est plutôt bien tenu en laisse, on l'empêche de trop cabotiner. Et Travolta aussi est impeccable, sans doute un de ses meilleurs rôles depuis longtemps ! Non vraiment, je suis le premier surpris : la mise en scène m'a conquis : un thriller aussi nerveux, aussi bourré de tension, c'est cool. Et au mins, la caméra ne tremble pas juste parce que le héros prend un café comme dans un de ces séries minables, non là ça tremblote, ça coupe, ça jumpcut, parce que la tension monte grave !! Résultat des courses j'ai oublié qu'il s'agissait d'un remake.

Je n'ai d'ailleurs plus trop le scénario en tête, mais il me semble que Tony se permet de prendre une autre direction. Tant mieux ! Cela justifie l'idée même d'un remake... Le scénario est globalement efficace car les auteurs ne s'encombrent pas de sentimentalisme : on a une situation, on l'exploite à fond, pas besoin d'y mêler une histoire d'amour bidon. C'est simple. La première heure est grandiose. Presque en temps réel, de très bons dialogues, un jeu du chat et de la souris qui fonctionne étonnamment grâce en partie à une construction réussie des personnages (simples mais efficaces). La deuxième partie (40mn) est moins bonne : changement d'objectif, on ouvre le lieu, le temps aussi et on oublie le métro. C'est dommage. Cela reste divertissant car on sent la nécessité de boucler l'intrigue, mais clairement ce n'est plus pareil, on tombe dans le thriller un peu plus banal. Dommage.

Bref, "The taking of Pelham 1 2 3" est un très bon thriller ; une première partie imépriale, une deuxième un peu plus bancale, mais globalement un bon divertissement. J'en reste coi !

PS : héééé je me demande si un des thèmes récurrents de l'oeuvre de Tony ne serait pas :'les apparences sont trompeuses'. D'ailleurs, lorsqu'il a tiré sa révérence, tout son entourage a dit : on ne s'y attendait pas, y compris sa femme et son frère ! Sacré Tony, il a fait de sa mort, son ultime oeuvre ! Dommage, moi j'aurais bien voulu qu'il continue ses films, surtout qu'il s'est nettement moins vendu que son frérot !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 546 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Fatpooper L'Attaque du métro 123