👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Avant-dernier film non-critiqué dans mon Top10, et à la dixième place justement, j'appréhendais quelque peu le revisionnage de ce Mr Jack du diable.
Je vous grille le suspens, il n'en est rien.

Le chef-d'œuvre de Selick n'a pas pris une ride, nonobstant 20 ans, toutes ses dents et des progrès techniques notables depuis.
Il n'a pas non plus souffert du regrettable marketing excessif entourant ce mythe, produits dérivés innombrables à l'effigie du Pumpkin King.

L'animation si caractéristique, l'univers à la fois sombre et pourtant aux couleurs si vives et prenantes, des plans empreints d'un génie et d'une poésie à couper le souffle.
Et, bien sûr, cette BO rien moins que parfaite, finissant de conférer au film une ambiance unique et envoûtante, alors même que je conchie habituellement le procédé des chansons dans les films (même si il faut reconnaître une indulgence toute particulière pour l'animation dans ce domaine).

Je trouve que les habitants de cette ville déjantée d'Halloween sont fascinants du premier au dernier, et offrent une dynamique sans pareil, une ambiance permanente de fête, attisée par les pitreries des uns, les bons couplets des autres, l'esthétique de tous.

Jusqu'à quelques petits clins d'œil qui avaient pu m'échapper jusqu'ici, n'ayant vraiment pas revu le film depuis un bail (1 fois à sa sortie, et 1 fois il y a environ 15 ans je dirais). Le maire et son "mais je ne suis qu'un élu, je ne peux pas prendre des décisions".
Et ce message subtil qu'il ne faut pas obligatoirement chercher à être quelqu'un d'autre que soi-même pour être heureux, peu importe la routine, ni essayer d'imposer sa conception des choses à tout et tout le monde.
Du moins c'est ainsi que je le lis.

Lyrisme, tendresse, espièglerie, gentille méchanceté aussi, toute la gamme des émotions est là pour ce joyeux joyaux du cinéma, jovial et enjoué comme peu le sont, qui vous conférera à coup sûr un gros smile du début à la fin.
SeigneurAo
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Je n'aime pas les films où ça chante, mais ça j'aime bien, Top20 chansons qui déboîtent et Les meilleurs films d'animation (dessins, 3D, etc.)

il y a 10 ans

36 j'aime

L'Étrange Noël de Monsieur Jack
guyness
9

T'es un pote rare, Jack !

Que vois-je ? Que vois-je ? Ils ne sont pas nombreux, les films "pour enfants" que l'on trouve aussi beau alors qu'on est soi-même plus "petit" depuis un moment. Ils ne sont pas nombreux, les films...

Lire la critique

il y a 11 ans

62 j'aime

11

L'Étrange Noël de Monsieur Jack
Grard_Rocher
8

Critique de L'Étrange Noël de Monsieur Jack par ♥ Gérard Rocher ♥

Monsieur Jack est l'organisateur incomparable des fêtes d'"Halloween", sa ville natale. Un beau jour, rongé par le cafard et l'ennui, il va se trouver projeté malgré lui dans une aventure. Au cours...

Lire la critique

il y a 9 ans

51 j'aime

8

L'Étrange Noël de Monsieur Jack
Ahava
9

What's this ?

Jack, en débarquant à Christmas Town, n'a sans doute pas été plus émerveillé que moi lorsque j'ai découvert ce film. Petite fille, je serais volontiers tombée amoureuse de Mr.Skellington, avec son...

Lire la critique

il y a 9 ans

46 j'aime

9

Your Name.
SeigneurAo
10
Your Name.

10 minutes : allez, encore 1h35 à supporter. 1h45 : mais... qu'est-ce qu'il vient de se passer ?

Il est des séances qui tombent à pic. Voici quelques jours, je devais expliquer en long, en large et en travers pourquoi, non, je n'avais pas aimé le merveilleux Arrival du non moins fantastique...

Lire la critique

il y a 5 ans

192 j'aime

49

Léon
SeigneurAo
10
Léon

OK

Luc Besson de nos jours, c'est quasi-exclusivement Europa Corp, société quasi-caritative qui donne de l'argent pour que des films de daube puissent finir la lobotomie entamée par TF1 sur nos chères...

Lire la critique

il y a 11 ans

171 j'aime

14

Mr. Robot
SeigneurAo
5
Mr. Robot

Mr Grosses Bottes bien boueuses et bien lourdes (avec spoilers)

Vous pouvez vous épargner Mr Robot. Et aussi cette critique si vous souhaitez persister, car elle est plombée de spoils. Regardez Fight Club (évidemment, tout le monde l'a déjà dit), Dexter,...

Lire la critique

il y a 7 ans

132 j'aime

80