Bande-annonce
Affiche L'Homme qui aimait les femmes

L'Homme qui aimait les femmes

(1977)
12345678910
Quand ?
7.5
  1. 4
  2. 6
  3. 12
  4. 39
  5. 89
  6. 304
  7. 745
  8. 852
  9. 363
  10. 126
  • 2.5K
  • 231
  • 1.5K

Bertrand Morane, un homme passionné par les femmes, conte au travers d'un livre l'œuvre de sa vie : aimer chacune d’elle d’un amour unique.

Casting : acteurs principauxL'Homme qui aimait les femmes

Casting complet du film L'Homme qui aimait les femmes
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Homme qui aimait les femmes
VS
Avatar Docteur_Jivago
8
Baisers Volés

Les jambes de femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie. C'est par ses mots que Bertrand résume sa passion pour les femmes, et c'est à son enterrement qu'on va d'abord le découvrir, avant que François Truffaut ne retrace toute sa vie, bien souvent à travers le regard des personnages féminins qui vont marquer son existence. L'Homme qui aimait les femmes est un...

20 8
Avatar Alexandre Katenidis
4
Alexandre Katenidis
Vie et mort d'un séducteur compulsif

Un groupe de femmes vient assister à un enterrement au cimetière de Montparnasse, à Paris, celui de Bertrand Morane (Charles Denner), amoureux en série, qui vient de succomber à un accident de voiture, en compagnie d’une nouvelle conquête. Mais il ne s’est pas agi d’un séducteur compulsif, répondant aux désirs d’un narcissisme dominateur, mais plutôt tout le contraire, à savoir un homme immature, à la recherche perpétuelle d’affection, arrivant à aimer sincèrement toutes ces femmes qu’il... Lire la critique de L'Homme qui aimait les femmes

1
Critiques : avis d'internautes (25)
L'Homme qui aimait les femmes
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Festival de cannes

D'emblée, je sors mon joker car j'ignore tout des antécédents de Truffaut, si ce n'est un vague souvenir de l'avoir suivi à bord d'une trame de métro et croisé lors d'une pige chez Spielberg. Dans "L'homme Qui Aimait Les Femmes" (1977), Truffaut brosse le portrait de Bertrand Morane, un fétichiste-queutard incarné par un Charles Denner hypnotisant et de tous les plans. De Montpellier à Béziers... Lire l'avis à propos de L'Homme qui aimait les femmes

30 11
Avatar Laz' eïn
9
Laz' eïn ·
Critique de L'Homme qui aimait les femmes par Homlett

Ce n'est pas si mal, mais le film peine un peu à se déployer et à transmettre cet enthousiasme enivré que peut procurer la vue de femmes... Malgré tout, il y a quelques belles observations. Mais un peu déçu quand même, d'autant que d'autres ont su bien mieux filmer la gente féminine que Truffaut dans ce film. Lire la critique de L'Homme qui aimait les femmes

2
Avatar Homlett
6
Homlett ·
Découverte
Critique de L'Homme qui aimait les femmes par Philistine

"Vous savez comment je vois votre livre ? comme un témoignage de ce qu'auront été les relations hommes/femmes au XXe siècle". Je pique cette phrase à l'éditrice de notre homme qui aimait les femmes, Bertrand Morane, et puis je l'applique au film de Truffaut. Véritable réflexion sur un monde changeant où la femme s'impose dans le milieu du travail (ici, tous les interlocuteurs commerçants de... Lire la critique de L'Homme qui aimait les femmes

25 27
Avatar Philistine
7
Philistine ·
Alter ego

Truffaut trouve en Charles Denner, pour qui "L'homme qui aimait les femmes" a été spécialement écrit, un nouvel alter ego (son meilleur ?) et signe sans doute l'un de ses films les plus autobiographiques. Comme si, à chaque conquête, son existence était en jeu, Bertrand Morane cache un mal être aigu et une solitude extrême, conférant au film un ton à... Lire la critique de L'Homme qui aimait les femmes

6
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·
Vestiaire de l'enfance

Si ma note est un peu supérieure à la moyenne – mais de très peu, et presque avec regret – c’est bien grâce à deux choses. D’abord, le superbe aphorisme de François Truffaut : Les jambes de femmes sont des compas qui arpentent le globe terrestre en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie, aphorisme dont il était si fier, à juste titre, qu’il l’emploie deux fois dans le... Lire la critique de L'Homme qui aimait les femmes

5
Avatar Impétueux
6
Impétueux ·
Toutes les critiques du film L'Homme qui aimait les femmes (25)
Bande-annonce
L'Homme qui aimait les femmes
Vous pourriez également aimer...