Bande-annonce
Affiche L'Ombre de Staline

L'Ombre de Staline

(2019)

Mr. Jones

12345678910
Quand ?
6.4
  1. 6
  2. 12
  3. 30
  4. 87
  5. 240
  6. 643
  7. 846
  8. 292
  9. 51
  10. 21
  • 2.2K
  • 49
  • 1.2K

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d'interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la...

Casting : acteurs principauxL'Ombre de Staline
Casting complet du film L'Ombre de Staline
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Ombre de Staline
VS
Avatar Anne Schneider
8
La faim tue à bas bruit

On ne peut s’empêcher de songer au superbe film de Wang Bing, à la fois nécessaire et insoutenable, « Le Fossé » (2012), devant cette nouvelle réalisation de la grande Agnieszka Holland : en Chine, l’utilisation de la famine, à la fin des camps de Mao, pour vider ces derniers des ultimes opposants « bourgeois » au Grand Bond en Avant ; ici, l’ « Holomodor », terme ukrainien désignant l’organisation délibérée, par Staline, d’une famine, de l’été 1931 à l’été 33 : sept millions de morts, dont...

27 2
L'Ombre d'Hollywood

Il m'aura fallu un mois pour retourner au cinéma, non pas par peur d'attraper un quelconque virus, mais surtout parce que la programmation n'était pas particulièrement excitante. C'est finalement cette Ombre de Staline qui m'aura fait faire le déplacement, sous les conseils d'une amie. On ne va pas se le cacher, avec des amis comme elle, je n'ai plus besoin d'ennemis. Commençons tout de même par les points positifs. Le film dure 2h, ce qui lui laisse le temps de bien mettre... Lire l'avis à propos de L'Ombre de Staline

5
Critiques : avis d'internautes (63)
L'Ombre de Staline
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Un goût d’inachevé

L’Holodomor est aujourd’hui un fait historique avéré, bien documenté, mais encore mal connue du grand public. Dans cette optique, on peut comprendre le besoin qu’a eu Agnieszka Holland de mettre la grande famine ukrainienne en images. Cela donne lieu à un florilège de séquences très dures dont se dégage un sentiment de réalisme particulièrement fort. Le travail de la lumière y contribue... Lire la critique de L'Ombre de Staline

15 1
Avatar César Defoort
6
César Defoort ·
L’indignation comme seul horizon

Des porcs qui s’entassent. Une cahute délabrée au milieu d’un champ prospère. Et enfin un écrivain amorçant son essai, nous expliquant ô combien l’histoire qu’il va nous narrer à ce petit quelque-chose de choquant et d’inimaginable. Voilà comment commence cette « Ombre de Staline ». Quelques premières images plutôt élégantes et significatives à défaut d’être inventives certes, mais... Lire la critique de L'Ombre de Staline

18 5
Avatar l'homme grenouille
4
l'homme grenouille ·
Mr. Jones dans l’entre-deux

Écartelé entre les enjeux du divertissement grand public et la reconstitution historique d’une époque marquée par la suspicion et la duplicité de ses acteurs, Mr. Jones ennuie dans son premier segment et exagère dans son second, ne parvenant jamais à trouver un équilibre propice à l’immersion complète du spectateur. La réalisatrice aborde une thématique passionnante et peu... Lire l'avis à propos de L'Ombre de Staline

3
Avatar Fêtons_le_cinéma
5
Fêtons_le_cinéma ·
Découverte
Something is happening here but you don't know what it is... Do you, Mr. Jones?

L’holodomor – l’extermination par la faim – fut l’un des nombreux crimes contre l’humanité commis par Staline et les communistes soviétiques, à la fois bien connu des historiens et totalement ignoré par la plupart d’entre nous, grâce aux effets miraculeux d’une réécriture de l’Histoire orchestrée par l’URSS et ses alliés vainqueurs de la seconde guerre mondiale : plus de 3 millions... Lire la critique de L'Ombre de Staline

10 2
Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·
Que cherches-tu camarade ?

A l'annonce de la réouverture, enfin !, des salles de cinéma, Behind n'en pouvait plus de joie. Pensez donc. Il s'était retenu trois mois. A ne pas pouvoir s'évader. A ne pas pouvoir s'abandonner à l'excitation de la découverte, aux quelques secondes de plaisir quand l'intensité de la lumière diminue, avant de plonger dans le noir et de se laisser emporter. Son premier billet cinéma... Lire la critique de L'Ombre de Staline

13
Avatar Behind_the_Mask
7
Behind_the_Mask ·
Toutes les critiques du film L'Ombre de Staline (63)
Bande-annonce L'Ombre de Staline
Vous pourriez également aimer...